Bordeaux : une femme violemment agressée en plein centre-ville

14 septembre 2017
Par Diane Charbonnel
Une jeune femme d’une trentaine d’années a été agressée dans la nuit de mardi à mercredi en plein Bordeaux. Des passants sont venus à son secours.

Les faits se sont déroulés en plein centre-ville de Bordeaux, à proximité du cours de la Marne, dans la rue Jacques-Ellul qui longe la place André Meunier. Il était 1 h 30 du matin dans la nuit de mardi à mercredi quand un homme a accosté une jeune femme d’une trentaine d’années pour lui demander du feu. Il se serait alors jeté sur elle, avant de la frapper très violemment, au point de lui faire perdre connaissance.

Selon nos confrères de Sud Ouest, ce sont des passants qui ont réussi à le faire fuir. Un couple est venu secourir la jeune femme tandis que trois hommes qui rentraient du travail ont poursuivi l’agresseur. Ils ont réussi à le rattraper, à le maîtriser et ont pu appeler la police.

Une enquête ouverte

Le couple qui s’occupait de la jeune femme a prévenu les pompiers. Elle a été transportée jusqu’au CHU où elle est toujours hospitalisée. Elle était en partie dénudée au moment où elle a été prise en charge. Une enquête pour viol et violences a été ouverte. La victime a pu être entendue par les enquêteurs mais ne se souviendrait pas de ce qu'il s’est passé après avoir perdu connaissance.

L’agresseur présumé en garde à vue

L’homme a été placé en garde à vue. Il était ivre au moment où il a été interpellé. Il n’avait jamais fait parler de lui avant les faits. On n’en sait pas beaucoup plus sur le profil de l’agresseur présumé. Il s’agirait d’un homme majeur, en situation irrégulière sur le territoire. L’enquête va se poursuivre. Elle a été confiée à la brigade départementale de la protection de la famille.

 

En juillet dernier, une femme de 22 ans avait également été victime d’une violente agression en pleine rue. L’agresseur, un automobiliste, l’avait fait monter dans sa voiture et l’avait rouée de coups. Elle était finalement parvenue à sortir du véhicule. Interpellé, l’homme a été hospitalisé en milieu psychiatrique.