Scandale du fipronil : la Gironde est aussi concernée

13 septembre 2017
Par Klervi Le Cozic
Une entreprise de Lormont fait partie de la liste des 60 entreprises touchées.

Le scandale du fipronil touche aussi la Gironde. D’après les listes publiées sur le site du ministère de l’agriculture le 17 août, trois entreprises sont concernées en région Nouvelle-Aquitaine, dont une dans le département. La liste qu'il évoque n'est plus disponible sur le site internet du ministère.

Il s'agit de l’entreprise « Lodifrais » située à Lormont. Elle a reçu des blancs, jaunes et œufs entiers en provenance de Belgique. Des œufs dans lesquels la DDPP, la direction départementale de la protection des populations aurait trouvé des taux de fipronil deux à huit fois supérieurs au seuil maximal autorisé, peut-on lire dans un article du journal Sud Ouest. On y lit que l'entreprise a "traité le retrait des produits concernés comme (...) lors de toute alerte alimentaire". Les clients de ce grossiste, 165 boulangeries et patisseries basés principalement en Gironde et dans les Landes ont été prévenus et doivent renvoyer les produits afin qu’ils soient détruits. 

Le fipronil : c’est quoi ?

C'est un insecticide qui est utilisé par les vétérinaires pour traiter les animaux de compagnie contre les poux, les tiques et les acariens. En revanche, ce produit est interdit pour le traitement des animaux destinés à la consommation. Alors, la question se pose, comment des œufs de volailles ont-ils été contaminés par du fipronil ? « Un opérateur belge a commercialisé, à destination d'élevages de volailles, un produit antiparasitaire (DEGA16) falsifié : un insecticide, le fipronil, a été introduit illégalement dans ce produit » peut-on lire sur le site du ministère de l'Agriculture qui précise : « actuellement, les autorités belges mènent une enquête judiciaire pour fraude de la part de cet opérateur. Des investigations sont menées parallèlement pour retracer les circuits de commercialisation des lots de DEGA16 contaminés. » En France une enquête a aussi été lancée pour identifier les utilisations éventuelles de DEGA 16 falsifié et faire des analyses pour savoir si les produits ont été contaminés ou non par du fipronil. Vous pouvez consulter la liste des produits concernées, mise à jour hier, mardi 12 septembre.