Bordeaux : La ville va passer en zone 30 en janvier 2022

Pierre Hurmic conférence de rentrée
Pierre Hurmic a annoncé que les rues de Bordeaux passeraient de 50 à 30km/h en janvier
Crédit: Wit FM - C. E.

15 septembre 2021 à 11h14 par Matthieu Morin

Le maire de Bordeaux tenait sa conférence de rentrée ce mercredi matin. Passage en zone 30, espaces piétonniers... On fait le point.

On s'y attendait, l'annonce a été faite ce mercredi matin : Pierre Hurmic le maire de Bordeaux vient de dévoiler son plan d'action "d'apaisement des quartiers".

Parmi les principales nouveautés, l'arrivée d'une zone 30 km/h généralisée à 89% des rues de la ville prévue pour le 1er janvier 2022, contre 37% actuellement. Certains grands axes pénétrants devraient rester limités à 50 km/h, comme les boulevards ou le pont Chaban.

Avec cette mesure, Pierre Hurmic espère réduire les embouteillages, réduire les accidents et leur gravité, et mieux partager l'espace avec les autres usagers de la route. "Vous faites peut-être quelques pointes à 50km/h, mais la vitesse moyenne à Bordeaux est de 14km/h" a rappelé l'élu, "à vélo vous pouvez aller à 15km/h". 

Moins de voitures, plus de piétons

La mairie va aussi piétonniser davantage d'espaces dans les prochains mois. À terme, Bordeaux devrait devenir la première ville de France en terme de zone piétonne, en passant de 40 à 60 hectares. Objectif : inciter à la marche, sans pour autant être contre la voiture : "les résidents pourront bien spur continuer à l'utiliser dans les zones protégées, comme c'est le cas actuellement" a rassuré le maire.

Le dispositif "ma rue respire" va être mis en place dans les huit quartiers de Bordeaux dès le 19 septembre, pour ajuster au mieux l'expérimentation. Objectif : étendre la journée "sans voiture" au delà du centre-ville. Habituellement programmée le proemier dimanche du mois, elle va désormais concerner tous les quartiers de Bordeaux, de 10 heures à 18 heures. Des points d'accès filtrants permettront aux riverains, transports en communs, taxis, VTC et véhicules de livraison d'entrer dans la zone. 

Priorité à la mobilité douce

Les usagers de trottinettes électriques, de scooter partagés ou encore de vélos à assistance électrique vont avoir davantage de faciliter à circuler. 10 kilomètres de couloirs bus-vélos existent aujourd'hui : ils devraient passer à 35km. La ville ambitionne aussi d'atteindre les 28km de voie cyclables supplémentaires (il en existe 103 aujourd'hui), tout en doublant les disponibilités de stationnement en vélo.

Cependant, Pierre Hurmic veut en finir avec les dépôts "sauvages" de trottinettes et scooters dit "en free floating". 100 zones de stationnement existent déjà : le maire souhaite les tripler. Déposer sa trottinette dans l'un de ces espaces sera obligatoire sous pleine de sanctions : la municipalité souhaite travailler avec les opérateurs pour décider de la méthode.

Le système de Rue des enfants aussi devrait se multiplier. Concrètement, les rues dans lesquelles se trouvent des écoles maternelles et primaires vont être piétonnisées. La mairie espère effectuer ce changement pour 15 à 20 écoles par an à partir de 2022, pour avoir aménagé 80% des écoles en 2026. De quoi permettre de récupérer les écoliers en toute sécurité.

I