Justice : le tribunal de Bordeaux va trancher ce mardi dans l’affaire du classement 2012 des grands crus de Saint-Emilion

La justice devrait rendre sa décision ce mardi
La justice devrait rendre sa décision ce mardi
Crédit: Pixabay

21 septembre 2021 à 10h12 par Matthieu Morin

Deux propriétaires et négociants connus dans le vignoble bordelais sont sur le banc des accusés

Une affaire qui n’en finit pas. Depuis hier lundi, Hubert de Boüard et Philippe Castéja sont à nouveau devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. Les deux hommes, propriétaires de grands châteaux, sont accusés par 3 autres châteaux de "prise illégale d’intérêt”. Il y aurait eu, selon eux, une ingérence lors de l’élaboration du classement 2012 des grands crus de Saint-Emilion qui aurait profité aux deux exploitants.

 

Des enjeux financiers énormes

 

Le classement en question entraine avec lui de grosses répercutions économiques pour les châteaux qui sont les mieux classés et ceux qui le sont moins bien. D’après les plaignants, Hubert de Boüard et Philippe Castéja auraient abusé de leur position pour favoriser leurs châteaux et donc leurs comptes en banque.

 

“En aucun cas je n'y ai participé”.

 

Hubert de Boüard a réfuté hier toutes les accusations qui lui étaient portées.  Il évoque avoir eu un rôle purement consultatif. Philippe Castéja aussi nie en bloc et assure avec respecté le protocole et ses responsabilités.
La suite du procès aura lieu ce mardi. Les deux prévenus risquent jusqu’à 5 ans de prison et 500.000 euros d’amende. Le verdict pourrait marquer la fin d’un combat judiciaire qui dure depuis presque une décennie.

I