Férminicide de Mérignac : le policier qui a pris la plainte de la victime pourrait être exclu un an

Féminicide Mérignac
Le drame s'est déroulé à quelques mètres du domicile de la victime.
Crédit: AFP/Medhi Fedouach

2 septembre 2021 à 17h29 par Diane Charbonnel

Le policier qui a recueilli la plainte de la victime de ce féminicide commis à Mérignac en mai dernier pourrait être exclu pendant un an. La plainte n’avait pas abouti. Il a également été révélé que ce policier venait lui-même d’être condamné pour des faits de violence conjugale.

Deux ans d'exclusion, dont un ferme. C’est la sanction qui a été proposée mercredi à Bordeaux à l’issue d’un conseil de discipline à l’encontre du policier qui avait pris la plainte de cette mère de famille brûlée vive par son ex-mari en pleine rue à Mérignac en mai dernier. Ce policier venait, lui-même, d’être condamné pour violences sur son épouse.

Cette sanction, qui vise les faits de violence conjugale, doit être confirmée, ou non, par le directeur général de la police national (DGPN).

Le policier, qui a été condamné en février dernier à 8 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bordeaux, avait été affecté au recueil des plaintes dans l’attente de sa convocation devant un conseil de discipline. L’information avait été révélée par le Canard Enchaîné.

Ce même policier avait enregistré la plainte de la victime le 15 mars, soit moins de deux mois avant le drame. La jeune femme de 31 ans était venue dénoncer une nouvelle agression de son conjoint, en expliquant qu'il l'avait frappée et avait tenté de l'étrangler. 

Ce drame a suscité une vague d'indignations et provoqué une mission conjointe de l'inspection générale de l'administration et de l'inspection générale de la justice.

Dans son rapport, la mission d'inspection avait souligné que "la grille d'évaluation du danger et la fiche d'évaluation des victimes" avaient effectivement été "remplies", puis transmises par le policier au parquet, mais qu'il existait, selon elle, "un doute sérieux sur le soin avec lequel ces grilles ont été renseignées".

(Avec AFP) 

 

I