Gironde : Difficultés de recrutement, mauvaise fréquentation...l'UMIH 33 inquiète pour les hôteliers et restaurateurs

restaurant hôtel cuisine
Les restaurateurs ont vu leur fréquentation chuter avec le mauvais temps et le pass sanitaire
Crédit: Wit FM - C.E

3 septembre 2021 à 14h48 par Clara Echarri

L'UMIH 33 s'inquiète de la mauvaise fréquentation dans les bars, hôtels et restaurants L'impact du pass sanitaire, obligatoire pour les employés comme pour les clients, est également redouté

Magré la réouverture des bars et restaurants, la situation n'est pas toute rose pour la profession. La fréquentation cet été na pas été à la hauteur des attentes, surtout après plusieurs mois de fermeture. En cause : le mauvais temps, qui n'a pas incité les clients à retrouver les terrasses. Mais aussi le pass sanitaire, devenu obligatoire pour toute consommation, à l'intérieur ou à l'extérieur. 

Laurent Tournier, président général de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Gironde (UMIH 33), s'en est inquiété : "on est sur une perte de 20% sur la saison. Juillet a été plutôt bon, août beaucoup moins avec 30 à 40% de pertes sur Bordeaux intramuros". 

Le pass sanitaire est désormais obligatoire pour les employés : serveurs, cuisiniers, chef de salle... Une situation qui ne va pas arranger un recrutement déjà difficile selon Laurent Tournier : "J'ai eu le cas d'un chef de cuisine, qui gère plusieurs établissements sur Bordeaux et qui ne veut pas se faire vacciner. Il voulait savoir si son médecin pouvait lui faire un mot pour l'exclure de cette mesure". 

Le standard mis en place par l'UMIH 33 est d'ailleurs régulièrement sollicité par les professionnels, qui se posent autant de questions que le reste de la population. "Nous avons peur malheureusement que certains d'entre eux ne plient pas et aillent voir ailleurs" conclut-il. 

I