Gironde : la réunion familiale tourne au cauchemar après la morsure mortelle d’un chien

Akita Inu - image d'illustration
Akita Inu - image d'illustration
Crédit: Pixabay

6 octobre 2021 à 6h34 par Matthieu Morin

Une femme de 79 ans a été mordue au cou notamment

“Pas une race classée dans la catégorie des chiens dangereux” selon le maire de Cartelègue, petite commune du blayais, interrogé par Sud-Ouest. Pourtant, cet Akita Inu a commis l’irréparable lundi soir vers 19h30 lors d’une réunion de famille en s’attaquant à une grand-mère de 79 ans.

 

Le chien aurait sauté sur la septuagénaire, la faisant chuter, puis a commencer à lui mordre le bras gauche puis l’arrière de la tête avant de s’en prendre à son cou, tranchant mortellement la carotide, une des artères principale du corps qui alimente en sang le cerveau. Le chien, âgé de 5 ans et appartenant à la petite-fille de la défunte, aurait commencé à grogner sans que personne ne s’en rende compte.

 

Les secours n’ont rien pu faire

 

Malgré une intervention sur place rapide, la victime est décédée sur place, devant les pompiers et le SMUR qui n’ont absolument rien pu faire. Une prise en charge psychologique a été mise en place pour la famille présente sur place. Le chien, lui, a été saisi et placé en surveillance sanitaire auprès d’un vétérinaire comme la loi l’indique dans les 24 heures suivants les faits.

 

L’animal sera euthanasié

 

“Je ne peux pas attendre qu’il tue quelqu’un d’autre” d’après l’élu, toujours à nos confrères de Sud-Ouest. Le parquet de Bordeaux, qui a par ailleurs ordonné une autopsie sur la victime, a demandé au maire quel sera le sort du chien. Il a pris un arrêté hier mardi pour ordonner une euthanasie sur l’animal. Une décision prise en concertation avec les enquêteurs, le vétérinaire et la famille.

I