Gironde : le département mise sur la participation citoyenne en 2022

Département
jean-Luc Gleyze, président du département, a annoncé la ligne de conduite pour 2022.
Crédit: Wit FM - C.E

5 janvier 2022 à 16h59 par Clara Echarri

Le président du Département de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, a présenté ses voeux pour 2022. Deux axes se dégagent pour l'année à venir : la participation citoyenne et la solidarité

C'est la période des voeux de nouvelle année ! Et le département de la Gironde n'échappe pas à la règle. Son président Jean-Luc Gleyze a présenté ses voeux ce mercredi 5 janvier au matin, et il a donné les grands axes de 2022 pour département. S'il ne fallait en retenir que deux : la solidarité et la participation citoyenne.

Côté solidarité, Jean-Luc Gleyze a annoncé la création d'une sécurité sociale alimentaire. Objectif : "travailler à la possibilité d’accès à des produits frais pour ceux qui ont besoin". Le contenu est en train d'être défini, mais le président du Département a donné quelques pistes : "Il pourrait y avoir une sorte de chèque produit frais ou alimentation de qualité, qui pourrait être proposé. Il s'agit de compléter une offre pas toujours qualitative, souvent issue des invendus de la grande distribution ". Les critères seront donc décidés prochainement, mais cela pourrait notamment s'adresser aux bénéficiaires des banques alimentaires. L'idée étant que ces hypothétiques chèques puissent être utilisés dans les commerces locaux. 

La crétion d'une mutuelle départementale solidaire est également prévue. Mais là encore, le contenu est en discussion : le projet pourrait aboutir d'ici fin 2022. Le but, "apporter un remboursement des soins à ceux qui en ont le plus besoin et au coût le plus bas possible". Le modèle pourrait ressembler à celui qui se fait déjà dans certaines villes girondines : "ma mutuelle, ma commune". 

Grande cause départementale 

Dernier axe présenté par Jean-Luc Gleyze, la Gironde citoyenne. Chaque année, le Département définit une grande cause départementale. Cette année, ce sera donc la participation citoyenne. 
Un choix fait "de part l’abstention des élections précédentes, mais aussi pour les échéances électorales à venir". "On ressent de plus en plus une forme de défiance à l’égard des institutions et des élus" regrette-t-il. Une façon donc d'aller à la rencontre des plus sceptiques, via des actions comme le budget participatif, le conseil départemental des jeunes, la Gironde inclusive (travail autour du handicap).
 
"Il faut construire ensemble la Gironde que nous voulons pour les années à venir", a martelé le président du Département. Des assises de la participation citoyenne sont donc prévues : il s'agit de "voir comment on écoute ceux qui n'ont pas voté, comment on s'adapte. c'est un temps de participation avec les citoyens". 
 
Le Département s'engage aussi dans le projet Coeur Battant. Un concert en ligne est organisé : un message de Jean-Luc Geyze y sera diffusé avant son début. Ce projet est un appel aux dons pour le jeune Rémi, qui attend une greffe du coeur.