La Minute Eco : les achats en lignes moins chers, c'est bientôt fini ?

La Minute Eco : les achats en lignes moins chers, c'est bientôt fini ?

29 avril 2021

Wit FM

La Minute Eco : les achats en lignes moins chers, c'est bientôt fini ?

La Minute Éco

Mots-clés: La Minute Éco

Deux Français sur trois ont réalisé au moins un achat sur Internet au cours de l’année écoulée. Et dans le lot, 1 sur 10 achète en ligne plusieurs fois par mois, quand ce n’est pas tous les jours.

Raison numéro 1 invoquée par les cyber acheteurs ponctuels ou compulsifs ? La simplicité. Plutôt que de devoir prendre leur voiture pour aller acheter un tube de colle, une paire de chaussures ou n’importe quoi d’autre d’utile ou d’inutile, d’introuvable ou non, c’est l’ultra simple “je clique, je reçois” qui déclenche l’acte d’achat.

Mais très vite derrière, il y a bien évidemment une autre raison qui motive les cyber acheteurs : le prix. Oui, en achetant en ligne, on peut souvent acheter moins cher.

Le problème, c’est que celui qui vend moins cher en ligne peut vendre moins cher, parce qu’il a beaucoup moins de frais et de charges que les commerçants traditionnels.

On estime que 90 % des boutiques en ligne référencées sur Amazon, Cdiscount, ou Ebay ne payent aucune taxe, ni impôts en France. Et pour ceux qui vendent sur Wish ou Alibaba, c’est tout simplement 100 %.

Tout cela devrait cependant un peu changer prochainement. A compter du 1er juillet, donc, dans deux mois, tous les colis arrivant de pays extérieurs à l’Union européenne seront taxés à hauteur de 20 % de leur valeur. Valeur qui doit figurer obligatoirement sur une étiquette apposée à l’extérieur du colis.

Autrement dit, un produit acheté 20 euros en Chine sera taxé à hauteur de 4 euros.

Le problème, c’est bien sûr, quelle valeur l’expéditeur indiquera sur le colis. Il serait tentant de travestir la réalité. L’autre problème, c’est le prix des frais de port. Aujourd’hui, ils sont soit offerts, soit minimalistes. On se retrouvera peut-être demain avec des articles valorisés 5 euros, taxés 1 euro, avec des frais de port de 10 euros.

Conséquence imparable : les douanes s’attendent à passer de 15 millions de colis taxés par an à... 450 millions. A ce compte-là, vous risquez d’attendre très, très longtemps votre colis chinois.

I