Les Girondins de Bordeaux officiellement relégués

Girondins de Bordeaux
Girondins de Bordeaux
Crédit: Pixabay

23 mai 2022 à 12h09 par Matthieu Morin

Il n’y avait plus vraiment de suspense…

Une saison en enfer, un cauchemar, l’inévitable, la faillite… les mots ne manquent pas dans les différents médias d’actualité pour décrire la relégation des Girondins de Bordeaux, connue depuis plusieurs semaines, officielle depuis samedi soir le 21 mai dernier. La victoire 2-4 sur la pelouse de Brest n’aura clairement pas suffit à renverser la vapeur pour décrocher une improbable place de barragiste. C’est donc, à priori, la Ligue 2 qui attend les bordelais

 

Du côté du club

 

Au sein du FCGB, Gérard Lopez tient sa ligne de conduite et affirme, comme il l’a fait il y’a plusieurs mois, qu’il ne quittera pas le navire même s’il est en train de couler. Avec des dettes colossales, le club devra cependant se restructurer en profondeur. Des baisses d’effectifs, de salaires, de marges sont à prévoir pour le staff. Le propriétaire des Girondins de Bordeaux assume sa part de responsabilité, tout en déplorant avoir repris les rennes d’un club qui se trouvait dans une situation déjà calamiteuse. Il espère une remontée en Ligue 1 dès la saison prochaine.

Du côté des supporters 

 

Évidemment la déception est immense parmi les fidèles des Girondins. Les Ultramarines s’en sont à plusieurs reprises pris à différents joueurs, leur reprochant principalement un manque d’investissement et de sérieux dans leur jeu. “Vous êtes la honte de nos 140 ans d’histoire”, “89 buts encaissés, vous êtes à chier” écrivaient-ils sur une banderole lors de l’avant-dernière journée de Ligue 1. Avec 91 buts encaissés à la fin de cette saison, Bordeaux est probablement la pire défense parmi les clubs engagés dans les grands championnats européens. En France, en Ligue 1, on avait jamais vu ça depuis 1978.

Du côté des médias spécialisés

 

Le journal L’Équipe a récemment donné des notes à l’issue de cette saison de Ligue 1. Des notes sur les joueurs, les gardiens, les entraineurs, les équipes. Inutile de préciser qu’il faut descendre très bas dans ce classement pour trouver des personnalités du FCGB. Bordeaux est notée pire équipe. Benoit Costil pire gardien. Et aucun girondin n’arrive à dépasser la moyenne. Ça faisait 32 ans que Bordeaux était dans l’élite. 

Du côté de Bordeaux

 

Les inquiétudes grandissent face à cette relégation. Pierre Hurmic s’est rapidement exprimé suite à l’officialisation de l’annonce. Il appelle “à une mobilisation de l'ensemble des partenaires sportifs, économiques et institutionnels”. Le maire de Bordeaux parle d’un ebien triste moment pour notre club, notre ville, les supporters, ses salariés et toutes celles et ceux qui y sont attaché”, mais qu’il faut apprendre de ses erreurs. Espérons que la leçon soit retenue.