Meurtre dans le Langonnais : ce que l’on sait

gendarmerie
Les investigations se poursuivent.
Crédit: Redaction WIT FM

10 septembre 2021 à 18h36 par Diane Charbonnel

Un homme d’une trentaine d’années est soupçonné d’avoir tué par arme à feu le nouveau petit ami de son ex-compagne jeudi soir à Caumont dans le Langonnais et d’avoir gravement blessée celle-ci. Il a été placé en garde à vue après s’être rendu à la gendarmerie.

Le parquet de Bordeaux a communiqué de nouveaux éléments concernant ce drame qui s’est produit jeudi soir à Caumont dans le Langonnais. Un homme d’une trentaine d’années est soupçonné d’avoir tué, avec un fusil de chasse, le nouveau petit ami de son ex-compagne et d’avoir également gravement blessé celle-ci, toujours par arme à feu.

Selon le parquet de Bordeaux, le tireur présumé et son ex-compagne s'étaient séparés après 10 ans de vie commune mais avait chacun refait leur vie.

Le drame se serait noué après une visite de la femme, chez le tireur présumé, pour surveiller les devoirs de leurs trois enfants. La jeune femme de 32 ans serait ensuite repartie chez elle. Son ex-compagnon l’aurait suivie en emportant, dans sa voiture, un fusil de chasse. Il aurait, avant ça, publié un message sur Facebook expliquant qu’il allait « commettre l’irréparable ». Il serait arrivé au domicile de son ex-concubine et aurait tiré à quatre ou cinq reprises sur son nouveau petit ami qui se trouvait dans la maison.

L’homme aurait ensuite prévenu les secours avant de rentrer chez lui où il se serait changé. Il aurait également demandé à sa nouvelle petite amie de mettre ses enfants à l’abri avant de se rendre à la gendarmerie où il a été placé en garde à vue.

Il aurait expliqué aux gendarmes avoir eu l’intention de tuer le nouveau compagnon de son ex mais pas de blesser celle-ci.

Les investigations se poursuivent.

L’homme était jusque-là inconnu des services de police. Son ex-compagne n’avait jamais déposé plainte contre lui.

I