Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

19 morts et 50 blessés dans un attentat après un concert d'Ariana Grande

23 mai 2017 à 09h41 Par Rédaction

Une explosion a retenti hier soir peu avant minuit à la sortie d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Le bilan est lourd : au moins 19 morts et une cinquantaine de blessés. Le point à 7h :

Ce devait être une soirée mémorable. Elle s’est finalement transformée en cauchemar. Hier soir, des centaines de jeunes se sont rendus à la Manchester Arena, une salle de concert de la ville de Manchester, située dans le nord-ouest de l’Angleterre pour assister au concert de leur idole : Ariana Grande. Lorsque la musique s’est arrêtée vers 23h30 (heure française), les familles ont commencé à quitter l’enceinte. C’est alors qu’une forte détonation a retenti. A partir de cet instant, la panique a gagné le public. Une bousculade s’en est suivie dans les escaliers, comme le confirme les nombreuses vidéos prises par les téléphones portables des fans présents dans la soirée.

A l’extérieur, le chaos. Après l’explosion, le sang s’est mêlé au bitume de la route. Plusieurs témoins affirment avoir découvert des corps au sol à la sortie de l’établissement. Le dernier bilan officiel fait état de 19 morts et une cinquantaine de blessés. Pour l’heure, on ne sait pas encore si la déflagration a eu lieu à l’intérieur ou en dehors du bâtiment. La Manchester Arena penche pour la première option, la police des transports britanniques affirme le contraire.

A la suite de cette attaque, un plan d’urgence a été déployé. De nombreuses sirènes ont retenti toute la nuit dans la cité des Red Devils. La gare la plus proche a été évacuée par précaution et des taxis proposaient des courses gratuites, afin de dépanner les personnes touchés par le drame. Ce matin, de nombreuses personnes étaient toujours à la recherche de leurs proches, dont ils ont perdu la trace pendant la nuit. Une adolescente de 17 ans, rencontrée par le journal « The Guardian » explique ne plus avoir de nouvelle de sa mère et fait le tour des hôpitaux, dans l’espoir de la retrouver.

Du côté de l’enquête, la piste terroriste reste privilégiée par les enquêteurs. Un périmètre de sécurité est toujours déployé autour de la scène de l’attentat. Un hélicoptère survolait d’ailleurs toujours la zone il y a quelques minutes (6h). Pour l’heure, aucune revendication n’a été faîte.

Enfin, cette attaque a provoqué une vive émotion au sein de la classe politique : La Première Ministre britannique Theresa May a évoqué « une épouvantable attaque terroriste » et a tenu à exprimer sa sympathie aux victimes et à leurs proches. Même son de cloche de la part du Premier ministre français Gérard Collomb, de la maire de Paris Anne Hidalgo, de celui de Nice Christian Estrosi et du Premier ministre canadien Justin Trudeau. De son côté, la chanteuse américaine Ariana Grande s’est exprimée ce matin sur Twitter : « Je suis brisée du plus profond de mon cœur, je suis tellement désolé, je n’ai pas de mots. ». Sa tournée européenne est d'ores et déjà suspendue.