Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

À Bordeaux, le ramassage des poubelles se fait en bateau !

20 octobre 2017 à 12h08 Par Klervi Le Cozic
Crédit photo : Klervi Le Cozic

Depuis cet été, les collectes de déchets des bateaux qui s'amarrent dans le port de la Lune se font en bateau !

La Métropole teste une nouvelle façon de collecter les poubelles des bateaux qui viennent s'amarrer dans le port de la Lune. Elle se fait désormais via un bateau, une barge plus exactement. Celle-ci se gare le long des bateaux puis les ordures sont descendues via une petite grue qui déplace une sorte de grand bac. On y dépose aussi les cartons puis les bouteilles de verre…

Plus pratique, car qu'elle que soit la marée, la barge est au même niveau que les paquebots ou les bateaux qu'elle vient collecter. Plus discret aussi, car depuis les quais on n'aperçoit même pas ce "camion poubelle flottant"… L'intérêt est esthétique, mais pas seulement, ajoute Stéphan Delaux. Pour l'adjoint au maire en charge de la vie fluviale, l'enjeu de ce type de collecte est avant tout écologique : "Ne pas avoir de camions sur les quais, permet de les soustraire à la circulation dans la ville. Utiliser le fleuve comme axe de circulation est un système bien plus vertueux en terme environnemental que la route" poursuit Stéphan Delaux, "car nous travaillons avec une barge qui utilise le courant pour rejoindre le centre d'incinération Astria de la métropole, qui se trouve à environ 800 mètres en amont de la rivière".  

Les bateaux passent sous le pont de Pierre pour y apporter les déchets au centre. Pour l'heure, un souhait est émis par les élus : pouvoir améliorer la collecte en proposant plusieurs bacs de récupération, car si la collecte est rigoureusement faite sur les bateaux : on y sépare les ordures, des cartons et plastiques et, bien entendu, des bouteilles de verre. Or, lors du passage de la barge, tout y est entreposé dans le même bac… « on va améliorer cela » promettent les responsables du projet.

Pour l'adjoint au maire en charge de la vie fluviale l'intérêt de cette méthode de collecte est d'augmenter la sécurité… "Les conditions de travail pour le personnel dans la manipulation des déchets ont été soulevées par les armateurs lors du lancement de ce projet" se souvient Stéphan Delaux. "Le fait de ne pas avoir à monter les passerelles, à ne pas aller sur les quais, à monter et à descendre est un atout très important pour eux. C'est une avancée, en terme de pénibilité." Le transfert des déchets, du bateau à la rive était parfois dangereux auparavant, en fonction de la hauteur du bateau à marée haute ou basse. "Là, avec la barge, il n'y a pas de chute de personne, ou de chute de déchets, à la mer".