Musique

Angèle improvise une chanson sur le climat et fait le buzz (vidéo)

26 juillet 2019 à 12h30 Par A.L.
Crédit photo : Angèle

En pleine canicule, la chanteuse belge vient de publier une chanson qui dénonce le réchauffement climatique.

En l’espace de très peu de temps, Angèle a su s’imposer comme la nouvelle star de la musique en France. Son premier album BROL est certifié triple disque de platine avec, à l'intérieur, des titres emblématiques comme le morceau Tout Oublier ou le fameux Balance Ton Quoi, qui squattent, tous deux, le sommet de nombreux classements français. La chanteuse belge, totalement transparente concernant sa vie privée, n’hésite pas à partager son état d'esprit et ses humeurs avec ses 1,9 millions d’abonnés sur Instagram.

Ce jeudi 25 juillet, alors que la canicule faisait rage dans toute la France et que Paris explosait les records avec 41,6 degrés au compteur, Angèle a publié une petite chanson sur le réchauffement climatique sur ses réseaux sociaux. Une publication qui est arrivée à point nommé, alors que la jeune activiste suédoise qui milite pour le climat, Greta Thunberg, était de passage à Paris mardi dernier. En effet, sur la séquence qui dure quelques minutes, la chanteuse de 23 ans chante le déni des gens sur le réchauffement climatique. "Ce que la canicule, les 42 degrés, les articles alarmant sur l’état de notre planète et les critiques sur Greta Thunberg m’inspirent.. (J’ai hésité a dire ‘on sera tous morts’ au lieu de ‘il sera trop tard’ mais après j’me suis dis que c’était peut être trop triste comme fin)", a-t-elle écrit en légende sous sa vidéo.

La vidéo fait le buzz

Au piano, l'artiste originaire de Linkebeek, dans la banlieue de Bruxelles, alerte ses followers sur le triste destin qui attend le monde face à l'inactivité d'une grande partie de la population mondiale : "J'ai lu un article pas très cool, j'aimerais bien pouvoir l'oublier (...) On est dans la merde jusqu'au cou, c'est fou comment on a su oublier. Le déni c'est tellement plus cool que ce genre de vérité. Mais quand, mais quand, mais quand, quand on se rendra compte... du temps du temps du temps qu'il nous reste en fin de compte. Et quand, et quand, et quand... quand on se rendra compte... du temps, du temps, du temps... il sera trop tard", chante-t-elle. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses paroles ont trouvé un écho. En moins de vingt-quatre heures, la vidéo comptabilise déjà pas moins de 417.000 likes, et plus de 4.300 commentaires. Parmi les nombreuses réactions, Angèle a pu compter sur le soutien de célébrités telles que le rappeur Oli du duo Big Flo & Oli, le créateur Jacquemus ou encore la photographe Charlotte Abramow.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que la chanteuse belge prend la parole sur des sujets de société. Ce jeudi, en story Instagram, Angèle avait aussi posté des vidéos d'elle dans les rues étouffantes de Paris. "C’est un début de fin du monde, je voulais juste vous dire merci c’était trop cool, j’ai kiffé ma vie. Et bisous à tous", avait-elle lancé avec ironie. Puis elle avait ajouté : "Je suis à un point où je me dis: ’ah ça va, demain je vais en Suisse, il fait 34°C, c’est à peu près 10°C de moins, ça va aller! 34°C !"En novembre dernier, l'artiste rejoignait le mouvement "Je peux pas, j'ai climat" pour sensibiliser le gouvernement à agir face à ces dangers climatiques. De son côté, son frère Roméo Elvis s'est lancé dans la commercialisation de gourdes pour réduire notre consommation de plastique. Une famille avec de belles convictions !