Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Après avoir reçu les poumons d’une fumeuse, une femme meurt d’un cancer

04 novembre 2018 à 10h45 Par Stéphane Hubert
Crédit photo : Pixabay

Traitée pour une autre maladie au départ, une femme greffée des poumons aurait développé un cancer à cause des organes qu’elle a reçus.

Les greffes d’organes se font souvent dans l’urgence et en dernier recours. Les organes transplantés cachent alors parfois de mauvaises surprises.

Une transplantation fatale

Une étude parue dans la revue Lung Cancer révèle qu’une patiente est morte d’un cancer après une transplantation pulmonaire. La cause : les poumons qui lui ont été greffés provenaient d’une donneuse de 57 ans qui fumait depuis 30 ans un paquet de cigarettes par jour. Traitée depuis l’enfance pour une fibrose kystique, la patiente a connu rapidement une dégradation de ses fonctions respiratoires. Une évolution caractéristique de la mucoviscidose.

Greffée en novembre 2015, la patiente meurt deux ans plus tard d’un cancer des poumons sans qu’aucune thérapie ne puisse être lancée. Selon les auteurs, le cancer était déjà présent dans les poumons de la donneuse et sa croissance aurait été accélérée par les traitements subis par la patiente pour éviter le rejet de la greffe. C’est ce que confient les auteurs de l’étude.

Le court délai entre la greffe des poumons et l’apparition de la première anomalie radiologique suggère que la carcinogenèse avait commencé au cours de la vie du donneur.