Blaye : les anti-pesticides se mobilisent pour nos enfants

Wikimediacommons
07 mars 2018
Par Florence Jaillet
Dix organisations anti-pesticides se sont mobilisées ce matin dans la commune.

Objectif : interpeller le préfet de la Gironde afin de lui demander d’instaurer une zone de protection de 200 mètres autour des écoles du département entourées de vignes. En effet, les traitements vont reprendre avec les beaux jours qui arrivent. 128 écoles girondines, situées en zone sensible, sont concernées.

Un zonage qui avait été créé après l’affaire de Villeneuve-de-Blaye en 2014, où des enfants et une enseignante avaient été pris de malaises après un épandage de produits chimiques dans les vignes voisines de l’école. Les autorités avaient alors décrété une zone de sécurité de 50 mètres. Les anti-pesticides jugent cette distance insuffisante et réclament donc un minimum de 200 mètres. Des courriers ont été envoyés aux députés girondins.

Une question soulevée à quelques jours du début de la Semaine pour une alternative aux pesticides, qui se déroulera du 20 au 30 mars prochain, partout en France et en Nouvelle-Aquitaine.