Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Bordeaux : 150 personnes récemment délogées de squats restent à la rue

22 juillet 2019 à 11h09 Par Diane Charbonnel
Des dizaines de personnes délogées de squats se trouveraient aujourd'hui dans les locaux de la Bourse du Travail à Bordeaux.
Crédit photo : Wikipedia

Selon Bordeaux Métropole le gymnase Thiers à Bordeaux devait ouvrir vendredi pour accueillir les personnes récemment délogées de squats dans l’agglomération bordelaise. Le bâtiment est finalement resté fermé.

« Nous sommes à l’aube d’une catastrophe humanitaire ». C’est ce qu’indique ce lundi matin l’Union Départemental de la CGT de la Gironde qui se mobilise depuis plusieurs jours avec des associations pour demander la fin des évacuations de squats en Gironde. Plusieurs bâtiments ont été évacués ces dernières semaines. La préfète de la Gironde a assuré qu’une solution d’hébergement était trouvée pour chaque personne délogée en fonction de son statut, et que les évacuations de squats allaient donc se poursuivre dans le département. Les associations et le syndicat constatent pourtant que plus de 150 personnes, dont 13 enfants et un bébé de trois mois, se retrouvent aujourd’hui à la rue à Bordeaux, à la Bourse du Travail ou au pied de la flèche Saint-Michel.

Selon Bordeaux Métropole, le gymnase Thiers à Bordeaux devait ouvrir ses portes vendredi pour accueillir ces personnes délogées. La ville avait donné son accord. Le bâtiment est finalement resté fermé pour, selon nos confrères de Sud Ouest, des problèmes d’eau et de sanitaires.

La situation inquiète la CGT et les associations. Elles demandent qu’une solution soit trouvée le plus rapidement possible  d’autant que les températures vont grimper cette semaine en Gironde. Jusqu’à 44°c sont attendus mardi. La préfecture du département a d’ailleurs enclenché le niveau 3 « alerte canicule ».