Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

Bordeaux : coup de jeune pour le pont de pierre

09 juin 2017 à 13h51 Par Rédaction

Les travaux de restauration du pont de pierre à Bordeaux ont commencé ce vendredi. Le chantier va durer un an.

C’est parti pour un an de travaux. Le chantier de restauration du pont de pierre de Bordeaux a commencé ce vendredi. Construit au début du XIX sous Napoléon Ier, l’un des monuments les plus visités de Bordeaux doit se refaire une beauté. Les travaux devraient s’étaler jusqu’à la fin du premier semestre de 2018. Au programme : la restauration des talus sous fluviaux. Concrètement, le chantier va se passer sous l’eau. Il va falloir reconstituer la carapace de protection des 16 piles du pont sur toute la longueur et des deux côtés. Au total, 21 500 m2 devront être reconstitués.

Avant tout chose, il faudra d’abord nettoyer les talus ; évacuer la vase et éléments gênants. Ça se passera jusqu’à mi-août.

Des gabions vont ensuite être emmenés par bateau et immergés pour reconstituer les talus de protection. Les gabions sont des grosses cages de fils de fer tressés et remplies de pierre, le plus souvent utilisée pour construire des berges artificielles. Toutes les opérations vont se dérouler depuis un ponton grue amarré au pont de pierre et qui se déplacera au fur et à mesure des travaux.

D’autres travaux à prévoir

Une deuxième phase de travaux va devoir s’organiser pour renforcer des pieux et remettre en état l’étanchéité et la maçonnerie du pont. Les études seront lancées dans quelques mois pour ce chantier.

Pour réaliser ces travaux, Bordeaux Métropole a été une des premières collectivités à avoir lancé un appel au mécénat. Les entreprises, les associations et les particuliers peuvent faire un don. Pour l’instant un peu plus de 15 000 euros ont été récoltés au près de 140 personnes. Le coût de la première phase de travaux prise en charge par la métropole s’élève à 12,5 millions d’euros hors taxe.

Cet été, le pont de pierre sera interdit aux voitures. Seuls les cyclistes, les piétons et les transports en commun pourront circuler en août et septembre. Il ne s’agira pour l’instant que d’une expérimentation. Le pont de pierre voit tous les jours passer 7 300 voitures dans le sens entrant, plus de 8 000 dans le sens sortant.