Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Bordeaux : le pont de pierre restera fermé aux voitures jusqu’en janvier

29 septembre 2017 à 12h25 Par Diane Charbonnel

L’expérimentation qui dure depuis le 1er août va se poursuivre. Le pont de pierre de Bordeaux restera réservé aux cyclistes, piétons et transports en commun jusqu’en janvier.

C’était prévisible. Alain Juppé l’avait déjà évoqué pendant sa conférence de presse de rentrée la semaine dernière. Le pont de pierre de Bordeaux restera interdit aux véhicules moteurs jusqu’en janvier. L’expérimentation qui a commencé le 1er août dernier devait se terminer ce samedi. Elle sera finalement prolongée de trois mois. Le comité de pilotage chargé du suivi de l’expérimentation a rendu sa décision jeudi matin.

Des cyclistes et piétons satisfaits

La fermeture du pont de pierre a surtout profité aux cyclistes. Ils étaient 9 800 tous les jours à emprunter l’ouvrage en septembre. Les piétons étaient 6 000 en moyenne à traverser le pont tous les jours. Pour Bordeaux Métropole, le bilan de ces deux mois de test a été globalement positif.

15 000 voitures traversaient tous les jours le pont de pierre. De leur côté, les automobilistes ont donc dû se rabattre sur le pont Saint-Jean, le pont Chaban et la rocade. D’autres ont choisi de changer de mode déplacement. Ils seraient 3 000 à avoir abandonné leur voiture pour le vélo ou les transports en commun, selon les données récoltées par Bordeaux Métropole.

La qualité de l’air se serait aussi considérablement améliorée, toujours selon la métropole.

Les commerçants inquiets

Si l’été a été considéré comme fantastique par les commerçants du centre-ville de Bordeaux, ils redoutent la fermeture du pont de pierre en hiver, et notamment pendant la période des fêtes de fin d’année. Les clients viennent parfois de loin pour venir faire leurs achats de Noël dans le centre-ville et le fait de ne pas pourvoir traverser le pont en voiture pourrait en refroidir certains. Pour les rassurer, la métropole a affirmé dans un communiqué qu’elle sera très attentive à l’impact de la mesure sur l’activité de certains commerces de la rive droite. Elle promet aussi de se pencher sur l’augmentation du trafic automobile dans le secteur sud de la rive, quai de la Souys, et sur la fréquentation accrue de la ligne A du tram.

Pour que l’expérimentation se poursuive dans les meilleures conditions, Alain Juppé a également annoncé un renforcement des contrôles de la police municipale sur le pont.