Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Bordeaux : le pont Simone Veil livré avec un ou trois ans de retard

22 juin 2018 à 10h17 Par Laure Deville
Crédit photo : bordeaux métropole

En cause, une divergence sur un point technique entre la Métropole Bordelaise et le groupe Fayat.

 « Il faut assumer les conséquences », ce sont les mots hier d’Alain Juppé qui a du s’expliquer sur l’arrêt du chantier du pont Simone Veil à Bordeaux. Il ne sera pas livré en mai 2020 comme initialement prévu, mais plutôt en 2021 dans le meilleur des cas et au pire en 2023. En cause, "une divergence d’ordre technique et juridique" entre Bordeaux Métropole, et le constructeur Fayatqui avait obtenu l’appel d’offres.

 Fayat considère que les batardeaux construits dans le lit du fleuve pour couler les futures piles ne seront pas assez protégés face à la force du courant, il faut donc procéder à un enrochement, ce qui entraîne un surcoût de 18 millions d’euros. Les agents de Bordeaux Métropole ne sont, eux, pas d’accord avec cette appréciation. C’est donc un expert qui devra trancher en rendant son rapport attendu dans les six mois.

Une nouvelle qui aura bien sur des conséquences sur la circulation des girondins. Le débat sur la fermeture du pont de Pierre à Bordeaux est donc relancé. Une réunion est annoncée pour le 5 juillet, ce jour-là une décision définitive sera prise assure Alain Juppé.