Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Bordeaux : Nicolas Florian énonce ses grandes idées pour la mobilité

15 octobre 2019 à 15h38 Par Florence Jaillet
Le développement des dessertes fluviales serait une priorité.
Crédit photo : Wikimediacommons - Image d'illustration

Le maire de Bordeaux a présenté un catalogue de propositions ce lundi lors d’une conférence de presse sur le sujet des mobilités à Bordeaux. 

C’est un catalogue de propositions que Nicolas Florian, le maire de Bordeaux, a fait hier lors d’une conférence de presse sur le sujet des mobilités. Il a proposé de réinvestir la Garonne pour permettre aux Bordelais de se déplacer avec des navettes. Il souhaite aussi redonner sa place aux vélos sur les boulevards avec des voies plus larges. 

Nicolas Florian soumettra aussi, lors du contrat plan état région 2021, des aménagements pour la rocade bordelaise. Une rocade qui passerait à 4 voies, en incluant la bande d'arrêt d'urgence et en abaissant la vitesse à 70 km/h. Une voie dédiée, soit aux poids-lourds, soit aux transports en commun, soit au co-voiturage. Nicolas Florian a aussi rappelé qu’il souhaitait que la gestion de la rocade soit transférée à la Métropole Bordelaise, et non plus à l’Etat. 

Nicolas Florian a également comme objectif de redonner au vélo toute sa place sur les boulevards. 

Dans le détail, voici les propositions du maire de Bordeaux :

- Rendre plus accessible encore l’utilisation du vélo comme mode de transport quotidien

            - Améliorer l’aménagement et les équipements de stationnement des pôles d’échanges principaux de la ville : Quinconces, gare Saint-Jean, place Stalingrad.

            - Mise à disposition d’espaces de stationnement sécurisés dans les parkings en ouvrage et sur l’espace public (installation prévue fin 2019).

            - Renforcer le marquage au sol des pistes et bandes cyclables.

            - Aménager des « super pistes cyclables » sécurisées (comme celle du cours du Maréchal Juin) sur des axes pénétrants intra-boulevards, entre la gare Saint-Jean et la place de la Victoire et le long des cours.

            - Sécurisation des pistes cyclables sur les boulevards.

            - Doublement d’ici 2025 des 36kms existants de pistes cyclables.       

- Améliorer les conditions de circulation dans le centre-ville

            - Créer une police de la circulation pour fluidifier les principaux carrefours congestionnés.

            - Elaborer un outil de sensibilisation aux bonnes pratiques du partage de la rue et réduction des conflits d’usage (vélos, trottinettes, piétons, skates, etc.).

            - Mieux assurer la coordination et l’information des travaux réalisés sur la voirie et contrôler la qualité de ceux réalisés par les concessionnaires.

- Améliorer les conditions de circulation sur la rocade

            - Expérimenter une 4ème voie pour le transit poids-lourds et mise à 70 km/h sur certains tronçons. 

            - Définir avec les territoires l’emplacement des futures zones de rétention des poids-lourds afin d’en limiter la présence aux heures de pointe.

            - Préconisation de l’ouverture d’un barreau routier Langon Mussidan à l’Est pour délester la rocade.

            - Améliorer les connexions avec l'A89 et l'A63 aux échangeurs 15 et 26.

- Faire du fleuve un territoire de la ville à part entière

            - Lancer un plan pontons permettant au fleuve d’être un axe de transport de personnes et de marchandises efficace, grâce à des équipements nécessaires.

            - Développer la circulation de navettes fluviales en faisant des pontons de véritables "pôles d'échanges intermodaux".

- Optimiser le réseau de transport en commun afin de mieux l’exploiter

            - Développer les offres de transport à la demande à destination de tous les publics, notamment les personnes âgées (inspirées de l’expérimentation KE’OP).

            - Assurer une amélioration de la desserte en transport en commun des secteurs impactés par le retard pris par le Bus à Haut Niveau de Service entre la gare Saint- Jean et Saint-Aubin-de-Médoc par un report vers les lignes A et D du tram.

            - Connecter le CHU au Campus par un transport en commun (tram ou Bus à Haut Niveau de Service).

- Inciter au changement de comportement dans l’utilisation de la voiture

            - Rendre le stationnement gratuit pour les automobilistes pratiquant le covoiturage et circulant en voiture électrique.

            - Rendre obligatoire la réservation de places de parking dédiées au covoiturage dans les constructions de plus de 70 logements.

            - Positionner Bordeaux comme pionnière en matière d’implantation de stations de recharge pour véhicules à hydrogène.

- Associer les citoyens et usagers des transports à l’élaboration des schémas de mobilité

            - Lancer à « L’Echoppe » une consultation autour des déplacements dans la ville. 

- Elaborer un schéma de la logistique urbaine

            - Créer des aires de livraison intermédiaires dans la ville en partenariat avec les acteurs privés (entreprises de livraison, commerçants, entreprises).

            - Développer l’acheminement de marchandises par le fleuve en créant des aires de livraison « dernier km » le long des quais.  

- Rapprocher les territoires

            - Tenir les engagements pris pour la mise en service du RER girondin et utilisation réseau de ceinture.

            - Développer l’offre de Car express dès la rentrée 2020, comme Bordeaux Créon, avec Arcachon, Lesparre, Libourne, Blaye.

            - Etudier la mise en place d’un titre de transport unique à l’échelle départementale.

            - Elaborer une cartographie unique répertoriant l’ensemble des moyens de transport disponibles sur le territoire départemental.