Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Bordeaux : Pierre Hurmic écrit aux sénateurs girondins

27 octobre 2020 à 17h49 Par Florence Jaillet
Les néonicotinoïdes seraient responsables de la disparition de 80% des familles d'insectes en Europe.
Crédit photo : Pixabay - Image d'illustration

Le maire de Bordeaux s'exprime contre le projet de loi examiné ce mercredi 28 octobre au Sénat, permettant de réintroduire certains pesticides néonicotinoïdes.

Pour le maire écologiste de Bordeaux, "ce texte représente une inquiétante remise en cause de l'interdiction des pesticides néonicotinoïdes, cette conquête citoyenne arrachée de haute lutte par les apiculteurs et les écologistes". Le gouvernement autoriserait, en effet, l'utilisation de ces produits aux cultivateurs de betteraves, en dépit de la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 8 août 2016.

84% des cultures dépendent de la pollinisation

"Ce recul face aux professionels d'un secteur ayant un poids certain est inacceptable", poursuit Pierre Hurmic. L'utilisation prolongée de nicotinoïdes serait, en effet, à l'origine de la disparition de nombreuses espèces, notamment l'abeille. "84% des cultures en Europe dépendent de la pollinisation, menaçant directement la sécurité alimentaire".

Le maire de Bordeaux, qui préconise la mise en place urgente de mesures d'accompagnement des agriculteurs dans la mutation de leur modèle de production.