Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Bordeaux veut rester propre cet été

15 juin 2017 à 14h34 Par Rédaction

Bordeaux lance son nouveau plan de propreté estival. Les fumeurs qui jettent leurs mégots par terre pourraient bientôt risquer une amende de 68 euros. Les élus bordelais sont en train d'y réfléchir.

Souvenez-vous, l’été dernier, une grève des agents de propreté de la métropole avait duré pendant près de deux semaines. Les poubelles débordaient dans les rues de Bordeaux alors que la ville accueillait des milliers de touristes pour l’Euro de football. Pas question de revivre ça cette année. Aucun mouvement social n’est à l'ordre du jour. La ville en profite pour redorer son blason. Comme tous les ans, la municipalité vient de lancer un nouveau plan de propreté. Mais cette année le budget sera un peu plus conséquent : 320 000 euros. L’objectif, pour la capitale girondine, est d’être la plus propre et la plus accueillante possible, aussi bien pour les touristes que pour les Bordelais.

Des équipes renforcées

Jusqu’à fin septembre, les équipes de nettoyage seront renforcées. 35 saisonniers, des hommes et des femmes, seront embauchés. Des équipes de balayeurs manuels seront présentes au centre ville de 6h à 20h tous les jours. La fréquence de la collecte des déchets « hors-bac » sera renforcée. Les corbeilles sur les quais seront également collectées plus souvent et des bacs de 750 litres seront disposés à proximité des lieux de pique-nique. Les sanitaires publics, qui sont d’ailleurs gratuits, seront nettoyés plus régulièrement pour inciter les visiteurs à uriner dans les toilettes et non sur la voie publique.

Bientôt de nouvelles amendes

On le sait, déposer ses déchets en dehors des poubelles ou oublier de rentrer ses bacs à ordure peut vous coûter très cher dans la métropole bordelaise. L’amende va de 102 à 171 euros. Sur l’année 2016, 1 200 personnes ont été sanctionnées. Elles devraient être beaucoup plus nombreuses cette année. Tous les ans, le maintien de la propreté coûte 13 millions d’euros à Bordeaux, c’est à dire 56 euros par habitant. La ville tient à faire respecter les règles.

Les élus envisagent aussi maintenant de s’attaquer à ceux qui jettent leur chewing-gum ou leurs mégots de cigarette par terre. Une amende de 68 euros pourrait bientôt voir le jour.