Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Musique

Céline Dion : les secrets de sa chorégraphie ultra sexy avec Pepe Munoz (Vidéo)

22 août 2017 à 14h30 Par Aurélie Amcn

Céline Dion et Pepe Munoz ont eux-mêmes imaginé leur chorégraphie sexy et osée de la tournée européenne de la star québécoise.

Avant de filer le parfait amour, Céline Dion et Pepe Munoz ont d'abord été partenaires de danse. Sur la scène de sa récente tournée européenne, c'est en effet avec le beau danseur espagnol que la chanteuse québécoise assurait le show chaque soir. D'ailleurs, l'alchimie entre le couple était particulièrement palpable lors du tableau de la chanson « Le ballet », au cours duquel Céline Dion et Pepe Munoz s'adonnent à une danse sexy, voire très osée (vidéo ci-dessous). Une prestation qui a marqué les spectateurs venus applaudir leur idole. Aujourd'hui, le directeur de la tournée Live 2017 de Céline Dion, Denis Sauvage, nous révèle donc les secrets de cette chorégraphie.

« Durant nos meetings de création, Céline tenait à faire un numéro de danse sur ‘'Le Ballet''. Une connaissance de Céline nous a parlé d'un danseur espagnol, que nous avons alors contacté. Il est venu à Las Vegas pour rencontrer Céline. Ils ont ensuite passé du temps à concevoir ce numéro qui était très apprécié du public », déclare-t-il à nos confrères du Journal de MontréalBeaucoup de temps, et d'heures de travail, en tête-à-tête qui ont donc énormément contribué à rapprocher Céline Dion et Pepe Munoz jusqu'à la naissance d'une idylle... Et pour cause, depuis plusieurs semaines, la star québécoise de 49 ans s'affiche au bras du bel espagnol. Dans les rues de Paris, ils ont notamment été aperçus lors de la Fashion Week ou encore en pleine séance de shopping aux abords de la célèbre Place Vendôme.

D'ailleurs dans une récente interview accordée au magazine américain VoguePepe Munoz, danseur et chorégraphe espagnol passionné de mode et de dessin, racontait sa première rencontre avec Céline Dion. Alors qu'il était très stressé à l'idée de travailler avec l'interprète de « Encore un soir », il affirme qu'« au bout de quelques minutes, elle m'a fait me sentir comme chez moi, elle m'a accueilli dans sa famille, dans son groupe », avant d'évoquer leurs nombreuses heures de répétitions : « c'est le genre de personne avec qui le temps ne veut rien dire ! », conclut-il. C'était donc un honneur pour le danseur de 34 ans, lui qui a « toujours été un grand fan, pas un fan obsessionnel, mais j'ai toujours aimé sa musique ».