Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
L'Equipe du Matin Wit FM

Ceux qui ont du mal à se lever le matin seraient plus intelligents !

24 mai 2018 à 08h20 Par Caroline Piveteau
Crédit photo : Pixabay

Avoir du mal à se lever le matin est souvent considéré comme un signe de faiblesse. Pourtant, selon certains chercheurs, ce serait surtout une forme d’intelligence.

Le matin, il y a ceux qui se lèvent dès la première sonnerie du réveil et ceux qui préfèrent dormir jusqu’à la dernière seconde. Bien souvent, c’est un sentiment de culpabilité qui envahit les personnes ayant des difficultés à sortir du lit et pourtant, ce serait une bonne chose.

En effet, le psychologue londonien Satoshi Kanazawa s’est penché sur la question pour trouver un lien entre l’intelligence et le fait de retarder le plus possible le réveil. Après avoir réalisé une étude sur un groupe de volontaires, le psychologue britannique a découvert que les personnes plus en clin à faire la grasse matinée seraient plus intelligentes et plus créatives que les autres.

Pour en arriver à cette conclusion, Satoshi Kanazawa s’est basé sur ce qu’il appelle le « rythme circadien ». D’après lui, chaque être humain possède un cycle quotidien, ce fameux rythme circadien. C’est d’ailleurs ce rythme qui définirait l’heure à laquelle on se lève. Il explique que les personnes qui se lèvent dès que le réveil sonne suivent ce rythme parfaitement et sans difficulté. Au contraire, ceux qui repoussent le réveil constamment sortent plus régulièrement de leur zone de confort et font fonctionner leur cerveau et leur créativité bien plus souvent.

De plus, l’étude révèle que les personnes qui ne se réveillent pas avant huit heures seraient plus drôles et auraient une vie personnelle et professionnelle bien plus épanouie. De quoi déculpabiliser et continuer à faire la grasse matinée, non ?