Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Coronavirus : le geste extraordinaire de cette fleuriste pour les soignants (photo)

05 novembre 2020 à 14h55 Par A.L.
Murielle a fait preuve d'une grande générosité.
Crédit photo : Capture d'écran Facebook

Confinement oblige, de nombreux fleuristes se retrouvent avec des invendus sur les bras, initialement prévus pour le week-end de la Toussaint. Parmi eux, Murielle Marcenac des Pyrénées-Orientales qui n'a pas hésité à déstocker et faire preuve d'une grande générosité.

Alors que de nombreux fleuristes se retrouvent avec énormément d'invendus en raison de ce deuxième confinement imposé aux Français par le gouvernement, certains comme Murielle Marcenac, une fleuriste installée à Saint-Estève dans les Pyrénées-Orientales n'a pas hésité à déstocker sa boutique tout en rendant hommage à sa manière aux soignants, fortement sollicités durant cette crise sanitaire. Contrainte de fermer son magasin en début de semaine après le week-end de la Toussaint, Murielle a ainsi décidé de déposer un bouquet sur le pare-brise de chaque voiture située sur le parking du personnel de l'hôpital de Perpignan, comme le rapporte L'Indépendant. Une surprise pour tous les professionnels mobilisés pour la lutte contre l'épidémie de la Covid-19.

400 bouquets de fleurs pour les soignants 

"Ma maman a été malade d'un cancer lors de la première vague et, là, elle est à nouveau atteinte pour cette seconde vague. Je voulais vraiment faire ce geste envers le personnel soignant", a-t-elle au journal. Ainsi, ce sont près de 400 bouquets de fleurs qui ont été déposés sur les véhicules stationnés sur le parking du personnel, à l’initiative de cette grossiste. 

🙏 Un énorme Bravo à Muriel Marcenac de l'entreprise MARCENAC FLEURS de Saint Estève 🙏 qui vient de déposer 400 bouquets...

Publiée par Marjorie Pla sur Lundi 2 novembre 2020

"Ils en ont besoin, assure la fleuriste de 38 ans. Il faut se soutenir en ce moment et ne pas rentrer dans la colère", a expliqué la femme de 38 ans. Si le mardi 3 novembre, Murielle a gâté les soignants de la clinique Saint-Pierre, à Perpignan, d'autres livraisons de fleurs sont prévues mercredi et jeudi, dans des lieux pour l'instant tenus secrets. Bravo !