Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Covid : le Danemark abat 15 millions de visons d’élevage pour contrer la mutation du virus

05 novembre 2020 à 10h30 Par Iris Mazzacurati
Le vison d'Amérique est élevé pour sa fourrure. Le Danemark en est le premier exportateur mondial.
Crédit photo : wikimedia Commons

Le gouvernement danois craint que l’efficacité d’un vaccin contre le Covid-19 soit amoindri par la mutation du virus via les visons d’élevage.

Le Danemark va abattre la totalité de la quinzaine de millions de visons élevés sur son territoire à cause d'une mutation du Covid-19 déjà transmise à 12 personnes, qui menace l'efficacité d'un futur vaccin pour l'homme, a annoncé mercredi la Première ministre Mette Frederiksen.

"Le virus muté via les visons peut créer le risque que le futur vaccin ne fonctionne pas comme il le doit (...) Il est nécessaire d'abattre tous les visons", soit 15 à 17 millions de bêtes selon les autorités, a dit la Première ministre lors d'une conférence de presse.

Selon les explications des autorités danoises, cette mutation ne se traduit pas par des effets plus graves chez l'homme, mais par une moindre efficacité des anticorps humains, ce qui menace la mise au point d'un vaccin contre le Covid-19.  

Le royaume scandinave est confronté depuis juin à des cas de coronavirus dans de nombreux élevages de visons, principalement dans le nord de la région du Jutland, la partie continentale du Danemark dans l'ouest du pays. Les douze cas de transmission à l'homme du virus muté ont été détectés dans cette région.

Le pays, premier exportateur mondial, a entamé mi-octobre une campagne d'abattage de centaines de milliers d'animaux, prévoyant alors l'abattage de plus d'un million et demi de bêtes à fourrure.

Comparé au bilan dans les autres pays européens, le Danemark ne comptabilise que 768 morts depuis le début de l'épidémie. Le pays est toutefois confronté à une forte remontée du nombre de cas et a durci à nouveau ses mesures depuis la fin octobre.