Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Découvrez le top 5 des fake news sur le coronavirus

12 mars 2020 à 14h35 Par Bertrand Loppin
Le coronavirus provoque une épidémie de fake news sur internet et les réseaux sociaux.
Crédit photo : Pixabay

Depuis l’apparition du coronavirus, une multitude de fausses informations circulent sur internet et sur les réseaux sociaux. Remèdes naturels « bidons », maladie inventée par une grosse puissance étrangère… On a sélectionné pour vous les cinq plus grosses fake news sur le sujet.

Depuis plusieurs jours, la planète doit faire face à l’épidémie de coronavirus. Le Covid-19 ne connaît pas les frontières et il faut bien le dire, le commun des mortels ne sait pas grand chose sur ce mystérieux virus. Du coup, l’ignorance peut susciter la peur et l’affolement, un terrain propice aux rumeurs les plus folles et surtout à la propagation de fausses informations. Afin de tordre le coup à ces dernières, nous vous proposons une petite sélection des fake news les plus hallucinantes qui circulent actuellement sur internet.  

On peut se protéger du coronavirus en s’aspergeant le corps d’alcool, de javel ou de chlore.

Très franchement, on vous le déconseille fortement. Il n’y aucun produit miracle qui permet aujourd’hui d’être immunisé contre le Covid-19. Il y a seulement des gestes simples de précaution qui sont essentiels : éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs en papier que l’on jette après chaque utilisation, se saluer sans serrer les mains et en évitant les embrassades, se laver régulièrement les mains plusieurs fois par jour. A ce propos, il est bon de préciser que les gels hydroalcooliques ne sont pas cancérigènes.

L’urine d’enfant, l’huile de sésame et la cocaïne sont des remèdes contre le Covid-19. 

Que les choses soient bien claires, il n’en est rien. Aucun de ces produits ne fonctionne pour tuer le coronavirus. N’essayez pas non plus avec l’ail et le fenouil, ça ne marchera pas. L’organisation mondiale de la santé précise tout cela sur son site internet. Actuellement, aucun traitement spécifique ou vaccin reconnu et testé ne permettent de prévenir ou de traiter le coronavirus.

Le virus a été créé en 2003 par un laboratoire aux Etats Unis.

Cette rumeur s’est propagée dans plusieurs pays. En France, elle est arrivée via Facebook. Un internaute a partagé des photos d’un brevet déposé aux Etats-Unis en 2003, mais le brevet en question n’a rien à voir avec le Covid-19. Il concerne le virus à l’origine du SRAS, le syndrome respiratoire aigu sévère. De plus, ce brevet indique uniquement le premier laboratoire qui a isolé ce virus, rien de plus.

L’origine du Coronavirus provient d’une soupe chinoise à la chauve-souris.

Cette fake news a été relayée sur de nombreux réseaux sociaux. Des vidéos montrant des personnes d’origines asiatiques mangeant de la soupe de chauve-souris ont été postées. Les commentaires qui accompagnent ces vidéos expliquent que ce plat est très apprécié en Chine, malgré la possibilité que l’animal puisse être infecté par le coronavirus. Problème : la soupe de chauve-souris n’est pas un plat chinois, mais une spécialité des îles Palaos, un archipel de la Micronésie. De plus, actuellement, aucune recherche ne prouve de manière irréfutable que la chauve-souris soit porteuse du Covid-19.

Le virus est une arme biologique fabriquée par l'Institut de virologie de Wuhan.

Il s’agit d’une théorie complotiste qui a été développée notamment par le média américain d'extrême droite Zero Hedge. Cette théorie accuse un scientifique chinois de l'Institut de virologie de Wuhan d'avoir fabriqué une arme biologique. Dans les faits, le chercheur en question a uniquement publié les résultats de ses travaux autour de la chauve-souris en tant que possible porteur sain du virus.