Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Diam's dément les rumeurs de son retour dans le rap !

31 octobre 2017 à 19h00 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Diams

Diams a de nouveaux projets. Mais pas question pour elle de revenir dans le rap. Dans une interview accordée au JDD, elle nous dit tout sur sa nouvelle vie loin des projecteurs et surtout du rap français, qu'elle n'écoute d'ailleurs plus du tout.

Diam’s sort de son silence. Depuis 2012, Melanie Georgiades, de son vrai nom, a littéralement changé de vie. Loin des projecteurs, des médias, de la musique, Diam’s se consacre à sa foi musulmane et à sa famille. Mais aujourd’hui, elle fait parler d’elle. Et pour cause, la rappeuse, aujourd’hui âgée de 37 ans, vient tout juste de lancer sa propre marque, Mel by Mel. Elle y propose des produits de papeterie dont l’intégralité des bénéfices sera reversée à une association, avant d’ouvrir, très prochainement, une première boutique avec des articles de mode et de décoration. 

Face à l’annonce de ce nouveau projet, certains évoquent alors le retour de Diam’s sur le devant de la scène musicale, car ruinée. Une rumeur qui est bien évidemment arrivée jusqu’aux oreilles de la principale concernée. Ainsi, dans les colonnes du JDD, Diam’s a tenu à démentir ces « rumeurs sans fondement ». « Peut-être certains, ont-ils du mal à accepter que l’on trouve le bonheur en dehors de certains codes admis de tous, comme la gloire, la quête d’argent sans limite… D’autres choses brillent à mes yeux aujourd’hui. Vivre, avoir du temps pour les miens, pour les autres, pour de nouveaux projets, sans pression (…). Ce que j’ai gagné par le passé me permet de vivre aisément. L’argent n’est donc pas une motivation pour ce projet, Dieu merci », déclare-t-elle ensuite.

Diam’s a donc définitivement tourné la page du show-business, et surtout du rap français. « Je n’aime pas ce que véhicule ce mouvement comme orgueil, violence et consumérisme. Penser que le rap puisse changer quelque chose aux réalités douloureuses me semble si naïf aujourd’hui. Je l’ai été aussi, mais j’ai changé », avoue l’ancienne rappeuse et interprète de Jeune Demoiselle ou encore de Confessions nocturnes en duo avec la chanteuse Vitaa.