Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

DJ Snake se confie sur les raisons qui ont poussé Avicii à se suicider

30 juillet 2019 à 07h00 Par A.L.
Crédit photo : DJ Snake

Plus d’un an après, le suicide d’Avicii est encore dans tous les esprits. DJ Snake, l'artiste de 33 ans, est encore chamboulé par cette tragique nouvelle. Pour la première fois, il se confie.

Le 20 avril 2018, le DJ Avicii était retrouvé mort à Mascata, la capitale du Sultanat d'Oman, où il passait des vacances entre amis. Rapidement, la thèse du suicide était confirmée et les médias dévoilaient les circonstances de sa mort : diverses mutilations effectuées avec un tesson de bouteille sur le cou et les poignets. L'annonce de son décès avait provoqué une vive émotion au sein de sa communauté de fans, mais également auprès des artistes de la scène électronique comme David Guetta, Calvin Harris, Zedd ou encore DJ Snake. Aujourd'hui, plus d'un an après ce tragique évènement, le décès de l'artiste suédois est encore dans tous les esprits. Preuve en est avec les dernières confessions de DJ Snake lors d'une récente interview accordée au journal Le Parisien.

DJ Snake évoque le suicide d'Avicii

En effet, celui qui a collaboré avec les plus grands noms de l’industrie musicale et cumule plusieurs milliards de vues sur YouTube a accepté d'évoquer la terrible tragédie vécue par son ami qui s’est suicidé après plusieurs années de lutte contre la dépendance et la dépression. "Personne n’est prêt à encaisser autant d’amour, autant de haine et de jalousie en même temps. C’est surhumain. Cet équilibre est difficile à trouver. La pression est énorme, au quotidien, elle est non-stop", confie DJ Snake en évoquant le mal-être d’Avicii. Il  souligne ensuite avoir "les mêmes amis depuis le début". Adepte d’un mode de vie sain, l'artiste poursuit : "Je n’ai jamais été branché drogue, j’ai toujours prôné le samedi soir à jeun", explique-t-il. "En soirée avec mes potes, je suis toujours à l’eau et cela ne m’empêche pas de m’amuser. Je n’ai jamais bu d’alcool, jamais fumé de cigarette ni pris de drogue". 

Si pour ce dernier, les circonstances de la mort d'Avicii restent liées à un mal-être et à une dépression, les bénéfices des ventes de l'album posthume de l'artiste décédé, intitulé Tim et sorti le 6 juin dernier, sont reversés à la Fondation Tim Bergling, qui aide à la prévention contre le suicide. Une belle initiative !