Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Dordogne : un couple agressé au couteau par un voisin

19 octobre 2017 à 10h05 Par Diane Charbonnel
Crédit photo : Gendarmerie de la Dordogne

Un homme de 30 ans a été interpellé mercredi près de Sarlat en Dordogne. Il est soupçonné d’avoir agressé ses voisins, chez eux, avec un couteau.

L’agression s’est produite dans la nuit de mardi à mercredi vers deux heures du matin dans le petit village de Proissans, près de Sarlat en Dordogne. La commune compte près de 1 000 habitants. Un homme aurait réussi à s’introduire chez un couple de trentenaires en brisant une fenêtre. Armé d’un couteau, il aurait menacé les deux habitants de la maison alors que leur enfant de huit ans, et leur nouveau né de quelques semaines étaient dans la maison. La femme, âgée de 35 ans, aurait été blessée à la poitrine. Son mari, âgé de 39 ans, a lui été touché à la gorge. Ils ont tous les deux étaient transportés dans un état grave à l’hôpital de Périgueux.

De gros moyens de recherche engagés

L’homme a réussi à prendre la fuite avant l’arrivée des secours. Les gendarmes se sont tout de suite mis à sa recherche. De gros moyens ont été déployés. Un hélicoptère de la gendarmerie nationale a survolé le secteur à plusieurs reprises dans la matinée. Finalement, un homme a été interpellé à la mi-journée. Il s’agit d’un voisin du couple. L’homme d’une trentaine d’années vit chez sa mère. Il serait connu pour des faits de violence et aurait déjà été interné au centre hospitalier de Sarlat en raison de troubles psychiatriques.

Des menaces de mort

Selon nos confrères de Sud Ouest, le suspect aurait menacé le couple de mort le soir même de l’agression. Il serait venu les voir à leur domicile en début de soirée pour leur expliquer ses intentions. Le mari, gendarme réserviste, aurait tout de suite prévenu ses collègues pour qu’ils organisent une surveillance autour de leur domicile. L’agresseur présumé aurait malgré tout réussi à passer à l’acte.

Les habitants du secteur étaient sous le choc mercredi. Beaucoup connaissaient le couple connu jugé « sans histoire ».