Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Dordogne : un professeur condamné pour avoir eu une relation avec une élève

24 mai 2017 à 14h19 Par Rédaction

Un professeur d'un collège privé de Sarlat a été condamné mardi pour des faits qui remontent à 2015. Il avait entretenu une relation avec une de ses élèves.

Les faits remontent à 2015. Il avait 39 ans, elle n’en avait que 13. Ce professeur d’histoire-géographie du collège Saint-Joseph de Sarlat en Dordogne avait entretenu une relation pendant plusieurs mois avec son élève.

Tout commence lorsqu’ils échangent leur numéro de portable alors que la jeune fille traverse une période de doute. Ils se rapprochent petit à petit. Les messages et les appels se multiplient. Près de 3 000 contacts téléphoniques sont comptabilisés en quelques mois. Les choses prennent une autre tournure lorsqu’il ose demander à son élève si elle est amoureuse de lui. La jeune fille est sous l’emprise de son professeur, elle répond oui. Ils vont alors se donner des rendez-vous au sein du collège, parfois à l’extérieur, dans la voiture du professeur. Les gestes deviennent de plus en plus intimes sans jamais passer à l’acte.

Des rumeurs au sein du collège

Les autres élèves commencent à se douter de quelque chose. Ils en parlent autour d’eux. Les faits remontent même jusqu’au directeur du collège. Il contacte la direction diocésaine et le rectorat qui va tout de suite suspendre le professeur. Mais il ne contactera pas les autorités. C’est le père de la jeune fille qui va finalement porter plainte à la gendarmerie. En septembre dernier, à la rentrée, le directeur de l’établissement est lui aussi suspendu. Sa responsabilité est mise en cause dans cette affaire pour non dénonciation des faits auprès de la justice. Jugé en janvier, il est relaxé. Le parquet a fait appel.

Six mois de prison ferme

C’était au tour du professeur d’être jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Bergerac. Le quadragénaire a reconnu être tombé amoureux de l'adolescente et n’a pas nié les faits. La jeune fille, elle aussi présente, a compris avoir été abusée. Le professeur a été condamné à six mois de prison ferme et est désormais inscrit sur le fichier des auteurs d’infractions sexuelles. Il a également été condamné à verser 7 000 euros de dommages et intérêts à sa victime.