Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Energy Observer : le bateau du futur fait escale à Bordeaux

03 octobre 2017 à 11h38 Par Klervi Le Cozic
Crédit photo : Klervi Le Cozic

Il avance grâce au vent, au soleil et à l'énergie des courants marins... le tout sans voiles ni rames. Wit FM vous emmène faire un tour sur l'Energy Observer.

Vous l’avez peut-être vu amarré quai richelieu a Bordeaux… cet objet flottant s'appelle Ernergy observer. Après une semaine d’escale bordelaise, il quittera le port de la lune ce mardi. Wit FM est monté à bord de ce bateau du futur qui n’a volontairement pas de mats ni de voiles pour montrer qu’il peut avancer avec des énergies renouvelables. Nicolas Degorce est ingénieur naval sur le projet. Il nous fait la visite de cette expérience flottante. "À bord du bateau, au-dessus de nos têtes il y a des panneaux solaires un peu particulier : ils fonctionnent dans les deux sens c'est-à-dire qu'ils captent l'énergie qui vient du dessus, mais aussi celle qui réfléchit sur l'eau, ça permet d'augmenter le rendement. La deuxième source d'énergie vient des deux éoliennes placées à l'arrière du bateau. Enfin, la troisième source d'énergie c'est l'énergie hydrolienne. Il y a une aile de traction comme pour les kites que l'on voit sur la plage. Le bateau avance tracté par cette aile : les hélices sont dans l'eau, elles tournent toutes seules entraînées par l'eau et on peut récupérer cette énergie" détaille l'ingénieur. Pour lui Energy Observer c'est la preuve par l'exemple que ça fonctionne. On prouve "que nous sommes capables de faire un bateau à moteur qui fait un tour du monde grâce aux énergies renouvelables sans émettre de CO2 ni de particules fines" poursuit Nicolas Degorce. 

Un bateau du futur, mais pour un futur pas si lointain que ça. "Il va falloir attendre un peu pour que les paquebots fonctionnent entièrement avec des énergies renouvelables, mais on peut déjà imaginer des mix. En revanche, pour les bateaux de plaisance qui sont construits aujourd'hui, on pourrait facilement les transformer en bateaux électriques dont l'électricité serait fabriquée grâce aux énergies renouvelables" précise l'ingénieur chez Energy Observer. Mieux, l'embarcation a été pensée pour être habitable. Des cabines simples et doubles qui ressemblent à des chambres d'hôtel permettent de loger une douzaine de personnes. "On voulait aussi prouver que le bateau restait confortable : on peut faire une transition énergétique en conservant un certain confort, ce n'est pas contradictoire" sourit Nicolas Degorce.

L'initiative intrigue et séduit. En visite à bord, le maire de Bordeaux Alain Juppé a trouvé le projet "inspirant et enthousiasmant".

#EnergyObserver "un projet inspirant en enthousiasmant" d'après @alainjuppe Maire de @BxMetro en visite avec @StephanDelaux pic.twitter.com/946u87ltRg