Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Enterré vivant pendant sept heures, un nouveau-né est miraculeusement sauvé

09 juin 2018 à 18h45
Crédit photo : Pixabay

Histoire incroyable que celle de ce bébé, survivant par miracle à l’horrible et morbide destin qui l’attendait.

Ce fait divers terrible se passe dans l’ouest du Brésil, dans le parc national du Xingu, où vivent plusieurs tribus autochtones. Un bébé nait, et, sans l’intervention de la police locale, c’est un destin des plus funestes qui l’attendait.

Un bébé à la forte envie de vivre

En effet, alertée par une infirmière du camp, la police apprend qu’un nouveau-né, pourtant toujours vivant, aurait été enterré dans le parc. Les sauveteurs se précipitent alors à l’endroit désigné par la femme, et découvrent, en creusant, un nouveau-né de sexe féminin qui se débat sous la terre, le cordon ombilical toujours attaché au nombril. L’enfant, après avoir passé 7 heures sous le sable, est miraculeusement toujours en vie. Le nouveau-né a été rapidement hospitalisé à Cuiaba dans une unité de soins intensifs, et sa vie n’est aujourd’hui plus en danger.

Pourquoi un tel acte de barbarie ? La famille aurait expliqué que le bébé était tombé sur la tête après que la mère ait accouché dans les toilettes. Le pensant mort, les membres de la famille auraient alors décidé de l’enterrer. Une version des faits que la police met sérieusement en doute, comme elle l’affirmait dans un communiqué.

Comme le père refuse de reconnaître l'enfant et la mère est âgée de seulement 15 ans, nous soupçonnons qu'ils aient pu tenter de tuer le nouveau-né.

Le procureur Paulo Roberto do Prado a également indiqué que l’arrière-grand-mère du bébé avait été interpellée.

Nous avons ouvert une enquête pour établir s'il s'agit d'un infanticide ou si elle pensait que le bébé était mort-né.

Une histoire qui finit bien pour la petite fille dont les premières heures dans notre monde auront été, fort probablement, les plus dures qu’elle aura à vivre dans sa vie.