Féminicide de Mérignac : le mari mis en examen et écroué

WIT FM
L'auteur des faits voulait punir sa femme, car il croyait qu'elle avait un amant.
Crédit: AFP/Medhi Fedouach

7 mai 2021 à 9h35 par Florence Jaillet

Le Franco-algérien de 44 ans a été mis en examen pour "homicide volontaire sur conjoint" et placé en détention provisoire.

L’auteur du féminicide de Mérignac a été mis en examen et placé en détention provisoire. Ce maçon de 44 ans a été déféré auprès du parquet ce jeudi 6 mai au soir, où une information judiciaire pour "homicide volontaire sur conjoint" a été ouverte, mais aussi pour "destruction volontaire par incendie" et "violences volontaires sans ITT avec arme en récidive légale" pour avoir menacé un voisin qui tentait de porter secours à la victime. 


Avant de se murer dans le silence, le mis en cause a expliqué avoir voulu punir sa femme, car il croyait qu’elle avait un amant.


Par ailleurs, une mission d’inspection a été lancée par les ministères de l’Intérieur et de la Justice pour étudier les éventuels dysfonctionnements qui auraient pu intervenir dans le suivi du dossier du mari violent, condamné en juin dernier, à 18 mois de prison dont 9 assortis d’un sursis probatoire de 2 ans.


Le 15 mars dernier, un nouvel incident s'était produit, qui avait poussé Chahinez à porter plainte. Depuis, son mari était recherché par la police, sans succès. Il ne résidait pas à l'adresse qu'il avait fourni à l'administration. L’inspection se penchera aussi sur le traitement et les suites de cette plainte.