Féminicide de Mérignac : un rapport révèle « une suite de défaillances » dans le suivi du mari

WIT FM
La femme de 31 ans a été brûlée vive à quelques mètres de son domicile, en pleine rue, à Mérignac.
Crédit: AFP/Medhi Fedouach

12 mai 2021 à 6h58 par Diane Charbonnel

Un premier rapport de la mission d'inspection, diligentée après qu'une femme a été brulée vive par son mari la semaine dernière à Mérignac, pointe une « suite de défaillances » dans le suivi du conjoint déjà condamné pour violences conjugales.

Les ministères de l’Intérieur et de la Justice ont annoncé, ce mercredi matin, dans un communiqué, qu’un rapport d’étape de la mission d’inspection, diligentée après ce féminicide la semaine dernière à Mérignac, révèle une "suite de défaillances" dans le suivi du mari violent. Ces défaillances "peuvent être reprochées à différents acteurs dans la communication et la coordination entre les services" explique le communiqué.

Le rapport définitif doit être rendu le 10 juin. Il doit permettre de caractériser "ces dysfonctionnements et proposer les initiatives propres à y remédier."

Cette mission d’inspection avait été diligentée la semaine dernière par le gouvernement après le meurtre de cette femme de 31 ans, en pleine rue, à Mérignac. 

La femme avait été brûlée vive par son mari déjà condamné à 18 mois de prison, dont 9 mois avec sursis, pour violences conjugales en juin dernier. Il était encore sous le coup d’un sursis probatoire au moment des faits. Il avait interdiction d'approcher son épouse. 

Fin mars, la femme avait également de nouveau porté plainte contre lui suite à une nouvelle agression, mais l'homme était resté "introuvable". 

La mission d'inspection doit permettre d'étudier les conditions de remise en liberté du meurtrier présumé et de son suivi. 

I