Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Gironde : 2 motards tués en 2 jours !

29 septembre 2017 à 13h34 Par Laure Deville

Que se passe-t-il en ce moment dans le département ? En effet, ces derniers jours, on a eu de nombreux accidents impliquant des 2 roues avec des issues dramatiques.

Mercredi 27 septembre, un motocycliste circulant sur la D 910 dans le sens Libourne / Saint Denis de Pile est décédé. Selon les premiers éléments, il se serait déporté sur la gauche pour éviter un autre véhicule qui était stationné et c’est donc là qu’il aurait percuté un fourgon arrivant en sens inverse. Une enquête a été ouverte. La victime avait 31 ans. Hier soir, c’est un motard de 26 ans qui a perdu la vie à La teste, l’accident a eu lieu sur D218, c’est la route de Biscarrosse. Il était 20h lorsqu’il a percuté une voiture pour une raison encore inconnue. Là encore, une enquête a été ouverte.

En 2016, selon l’observatoire interministériel de la sécurité routière, 613 motards avaient été tués, le chiffre restait stable par rapport à 2015.La part des motocyclistes dans la mortalité générale toute catégories confondues est de 17,6 %.

Selon les associations de motards, la voiture qui grille le stop, une perte de contrôle sur une route de campagne et un dépassement mal négocié sont 3 causes liées à la moitié des accidents à moto. Dans un cas sur cinq, l’accidenté est seul sur la route. Il faut savoir qu’un accident à 50 km/h équivaut à une chute de dix mètres.

La fédération francaise des motards en colère en gironde explique aussi que les infrastructures routières sont impliquées dans plus de 42% des accidents ! La FFMC alerte donc les pouvoirs publics et les administrations territoriales pour que les contraintes liées à la conduite des deux roues motorisés (moto, scooter et cyclomoteur) soient prises en compte dans la conception et l’entretien des infrastructures routières, on parle d’arbre qui masque un panneau, des trous ou encore des gravillons non signalés

Suite à plusieurs actions, des évolutions commencent à voir le jour, explique l’association : « des rails ont été doublés à Mérignac, les rochers du Rond-point du crématorium et d’un rond-point à Pessac ont été retirés. Récemment ce sont les plots anti-stationnement du Rond-Point Canolle (entrée urgence du CHU) qui ont été changés pour des modèles « fusibles » : d’aspect identique au potelet en acier, ils sont en fait en plastique et évitent ainsi de blessures graves en cas de choc avec un 2 roues. » peut-on lire sur leur site.