Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Gironde : le chauffard qui a foncé dans le marché de Montalivet interné

19 juillet 2017 à 10h35 Par Diane Charbonnel

Un homme de 53 ans a foncé ce mardi matin dans le marché de Montalivet avec sa voiture. Il n’a pas fait de blessé. Il a été interpellé et interné au vu de son état mental.

Il n’était pas tout à fait 10h, ce mardi matin, lorsqu’un homme a foncé avec sa voiture dans le marché de Vendays-Montalivet dans le Médoc. Il a forcé une barrière de sécurité métallique avant de foncer en direction des stands. Selon nos confrères de Sud Ouest, la voiture aurait calé après avoir parcouru une centaine de mètres sans faire de blessé. Prenant leur courage à deux mains, des commerçants ont réussi à arrêter le chauffard. Après l’avoir sorti de sa voiture, ils ont pu le maitriser au sol jusqu’à l’arrivée des gendarmes.

Une fois l’homme interpellé, les autorités ont dû s’assurer que la voiture, abandonnée au milieu du marché, n’était pas piégée. Un périmètre de sécurité a été mis en place autour du véhicule. Après vérification, la voiture ne contenait rien de dangereux.

Le chauffard hospitalisé en psychiatrie

Au moment de son interpellation, le conducteur aurait tenu des propos incohérents. L’homme de 53 ans, habitant à Lesparre, est déjà connu des services de police. Il aurait été condamné pour des délits mineurs. Il a été hospitalisé d’office en psychiatrie à Bordeaux dès mardi soir. Selon les médecins psychiatres, « il ne disposait pas de toutes ses facultés mentales au moment des faits ». En attendant, l’enquête se poursuit. Elle a été confiée à la Brigade de Recherches de la compagnie de gendarmerie de Lesparre.

La sécurité renforcée

Le marché de Montalivet a fermé plus tôt que prévu ce mardi après la mise en place du périmètre de sécurité pour permettre aux démineurs de vérifier la voiture abandonnée. Pendant ce temps, la mairie a tenté de rassurer les clients et les commerçants.

Le marché a pu rouvrir ce mercredi matin. La sécurité a été renforcée alors que la commune accueille 40 000 personnes pendant l’été.