Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Gironde : une plateforme pour faciliter la mobilité dans le parc locatif social

24 juin 2019 à 14h55 Par Florence Jaillet
Crédit photo : Pixabay

C’est l’idée de la Conférence départementale et des organismes HLM de la Gironde. La plateforme fonctionne depuis une semaine.

Un site web inter-bailleurs permet désormais aux locataires du parc HLM du département de la Gironde d’échanger leur logement avec d’autres locataires, quelque soit l’organisme propriétaire. C’est l’idée lancée par la Conférence départementale et les organismes HLM de la Gironde la semaine dernière. Trente pourcents des locataires de logements sociaux sont en demande de mutation. Seule condition : être déjà locataire dans le parc social.

Pour eux désormais c'est très simple. Il leur suffit de s'inscrire sur la plateforme numérique collaborative pour ensuite présenter leur logement avec des photos et les informations utiles. Ils vont ensuite définir les critères de recherche du logement qu'ils souhaiteraient obtenir. Lorsqu'ils trouvent une annonce qui correspond, ils peuvent directement prendre rendez-vous pour organiser une visite puis, si c'est concluant, contacter leur organisme HLM pour présenter leur dossier d'échange.

La demande de recherche de mutation et d'attente qu'un logement se libère est accélérée par le fait que les locataires se mettent d'accord. "On est en effet dans une logique vraiment pro-active de la part du locataire", explique Emmanuel Hemous, directeur de la Conférence départementale HLM, "qui présente ensuite au bailleur quelque chose qui est déjà quasiment abouti et dont le bailleur va regarder si tout est conforme en terme de typologie du logement par rapport à la composition de la famille, au plafond de ressources et de loyer. Si tout est bien préparé, effectivement, tout peut aller beaucoup plus vite".

Une mise en place motivée par un constat. "On s'aperçoit qu'on arrive pas très bien à répondre au besoin de mobilité des locataires à l'intérieur du parc HLM et on y arrive d'autant moins bien que chacun répond à ses locataires dans son propre parc, alors que la solution logement peut être apportée par un confrère", selon Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde Habitat.

Des difficultés qui sont renforcées par un problème d'image. "Les personnes ont fréquemment le sentiment qu'on ne veut pas s'occuper de leur problème de changement de logement alors qu'on a des difficultés d'opportunité. Donc c'est important qu'elles aient le choix et qu'elles puissent par elles mêmes être acteur de cette trajectoire résidentielle".

Écouter le podcast

Écouter le podcast

Écouter le podcast