Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Gironde: vaste opération de contrôle de poids-lourds sur l’A63

15 novembre 2017 à 11h57 Par Diane Charbonnel
Crédit photo : wikimedia

Comme partout en Nouvelle-Aquitaine, la préfecture a organisé mardi une grosse opération de contrôle sur l’A63 avec pour cible, les camions.

L’opération a été menée dans une bonne partie de la région Nouvelle-Aquitaine, en Gironde, en Charente, en Charente-Maritime, dans les Landes, dans les Pyrénées-Atlantiques et dans la Vienne. Plus de 180 policiers, gendarmes, CRS, agents de la Dreal et des douanes étaient mobilisés mardi pour contrôler un maximum de poids-lourds circulant sur les routes du Sud-Ouest. Au total, dans les six départements, 353 poids lourds ont été contrôlés et 239 infractions ont été relevées. Parmi les plus fréquentes, les infractions au code de la route : des excès de vitesse, des dépassements interdits ou encore le non-respect des distances de sécurité. Viennent ensuite les infractions relatives au temps de conduite et à la surcharge du véhicule.

Des comportements à risques

Alors que le nombre d’accidents impliquant des camions n’a cessé d’augmenter dans la région, l’objectif de ces opérations était de lutter contre les comportements à risque, sans pour autant stigmatiser les chauffeurs routiers. L’année dernière, en 2016, les poids lourds ont été impliqués dans 15% des accidents mortels qui se sont produits en Nouvelle-Aquitaine.

Le dernier accident mortel impliquant un camion remonte à lundi dernier. La collision s’est produite dans les Landes sur l’axe reliant Mont-de-Marsan à Dax, à hauteur du village de Saint-Perdon. Un piéton d’une quarantaine d’années a été percuté par un poids-lourd. Il n’a pas pu être ranimé par les secours. Une enquête est toujours en cours pour tenter de déterminer les circonstances exactes de cet accident.

L’autoroute A63 surveillée

En Gironde, l’opération de contrôle a eu lieu sur l’A63, à hauteur de l’aire de Cestas. Les habitués le savent, les poids-lourds sont particulièrement présents sur cet axe. Ils représentent 20% du trafic.

Les comportements à risques des chauffeurs ont donc été traqués toute la matinée, notamment à l’aide d’un drone et d’un avion de la Police aux frontières.

D’autres opérations de ce type pourraient de nouveau être organisées dans les prochaines semaines.