Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Rédaction

Il fugue et vole 100 000 euros à son beau-père

15 mai 2017 à 15h50 Par Rédaction

Un lycéen de 16 ans aurait dérobé 100 000 euros à son beau-père alors qu'il venait de faire une fugue. Il voulait passer du bon temps avec trois complices, des copains du lycée.

Il voulait « passer du bon temps » et s’acheter des vêtements de marque. Un lycéen de 16 ans est parti de chez lui, dans les quartiers nord de Bordeaux, la semaine dernière, sans prévenir ses parents. Une fugue un peu spéciale puisque le jeune homme a fait attention à ne pas partir les mains vides. Il a pris soin d’élaborer un plan avec d’autres copains du lycée pour voler l’argent de son beau-père. Il ne s’agirait pas d’une petite somme puisqu’ils auraient réussi à dérober 100 000 euros dans son coffre-fort selon nos confrères de Sud Ouest.

Un scénario bien ficelé

L’adolescent avait loué une chambre d’hôtel pendant que deux de ses copains étaient partis voler l’argent. Une fille aurait apparemment été aussi impliquée. Le butin a ensuite été divisé en trois. Une partie a été enterrée dans le jardin d’une copine, une autre cachée dans la chambre d’hôtel, le reste aurait été remis à l’oncle du beau-fils. Les quatre copains avaient décidé de se faire plaisir, « prendre du bon temps » et s’acheter des vêtements de marque. Ils n’auront finalement pas pu en profiter très longtemps. Le fugueur a rapidement été retrouvé.

Trois adolescents placés en garde à vue

Parmi les quatre copains impliqués, trois ont été placés en garde à vue, dont le beau-fils de la victime. C’est à ce moment-là qu’il a expliqué son plan aux enquêteurs. Il n’en serait apparemment pas à son premier coup d’essai. Il aurait déjà volé 10 000 euros à son beau-père. Et il ne serait pas le seul. Sa mère aurait elle aussi pioché dans le coffre fort.

Deux des trois adolescents ont été déférés devant le parquet des mineurs la semaine dernière. Le troisième sera lui convoqué devant un juge pour enfants. La mère, elle, ne sera pas poursuivie. Elle bénéficie de l’immunité familiale puisque le couple est marié.