Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Johnny Hallyday hospitalisé pour « détresse respiratoire »

17 novembre 2017 à 16h00 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Johnny Hallyday Youtube

Johnny Hallyday est hospitalisé depuis plusieurs jours dans une clinique privée de la région parisienne.

Johnny Hallyday fait la une de tous les journaux. Non pas parce que les artistes français viennent de sortir aujourd’hui un album de reprises de ses plus grands tubes en hommage à sa carrière (voir vidéo ci-dessous), mais parce que son état de santé s’est subitement aggravé dans la nuit de dimanche à lundi. Selon les informations de plusieurs de nos confrères de la presse écrite et télévisée, un proche du rockeur de 74 ans aurait affirmé que ce dernier est hospitalisé pour « détresse respiratoire » à la clinique privée Bizet depuis plusieurs jours.

Johnny Hallyday y aurait alors suivi une nouvelle séance de chimiothérapie. Aujourd’hui, un proche a confié à l’AFP que « son retour à la maison est prévu sous peu, la situation est stabilisée ». Des nouvelles rassurantes qui ne nous font toutefois pas oublier que, depuis plusieurs mois, la star française souffre d’un cancer des poumons. C’est Johnny Hallyday lui-même qui l’avait d’ailleurs annoncé en mars dernier sur les réseaux sociaux. Depuis, tous les médias français scrutaient son état de santé et le moindre de ses faits et gestes, à l’affût de la moindre information. 

Mais récemment, son manager, Sébastien Farran, a tenu à rassurer les fans du rockeur, en assurant qu’il « va bien. Il a un cancer du poumon, comme on le sait tous. Il se soigne, il n’y a pas péril en la demeure. Il se bat, il est là et il sera prochainement là pour le montrer ». Dans l’émission C à vous sur France 5, il avait aussi fait part de l’agacement de son client face aux nombreuses rumeurs concernant son état de santé. « Il a été évidemment agacé, après, c’est un éternel recommencement. Il y a un certain type de presse qui touche des déclarations un peu négatives pour faire réagir. Mais aujourd’hui, ça lui passe au-dessus de la tête », avait-il déclaré.