Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La Coupe du monde de rugby en 2023 à Bordeaux !

16 novembre 2017 à 14h21 Par Klervi Le Cozic
Crédit photo : Wikimedia commons

Ce sera une autre belle vitrine pour Bordeaux ! Après l'Euro 2016, la capitale girondine s'apprête à accueillir à nouveau une compétition sportive d'envergure : la Coupe du Monde de rugby en 2023.

Le vote avait lieu hier à Londres. La France a eu la majorité des voix contre toute attente, car le World rugby avait pourtant recommandé l’Afrique du Sud lors de son rapport d’évaluation rendu le 31 octobre. La désignation du pays hôte avait lieu hier et c’est la France qui l’a emporté au détriment de l’Afrique du sud et l’Irlande.

Bordeaux fait partie des neuf villes d’accueil de la compétition. Des matchs se dérouleront au stade Matmut Atlantique ainsi que :

- au Groupama Stadium de Lyon

- au Stade-Vélodrome de Marseille

- au stade Allianz Rivierz de Nice

- au Stade de France à Saint-Denis

- au stade Geoffroy Guichard de Saint-Etienne

- au Stadium à Toulouse

- au stade de La Beaujoire à Nantes

- au stade Pierre-Mauroy de Lille

Le stade Matmut Atlantique devrait accueillir cinq matchs de pool et peut-être même un quart de finale… Alors forcément, pour Arielle Piazza c’est « une très bonne nouvelle car ça témoigne d’une dynamique de la France » expliquait hier l’adjointe au maire de Bordeaux en charge des sports. « Après la Ryder cup 2018 qui va arriver, l’Euro de volleyball, la Coupe du monde de football féminin en 2019, les JO en 2024, voilà qu’aujourd’hui on nous annonce qu’on aura la Coupe du monde de rugby 2023 ! » s’exclame l’élue qui se sent prête à relever ce nouveau défi, surtout après l’expérience de l’Euro 2016 où le stade de Bordeaux avait accueilli cinq matchs de la compétition dont un quart de finale. « L’euro 2016 nous a donné pas mal d’expériences en terme de gestion des supporters, mais aussi concernant la création d’espaces de retransmission, la fête, la sécurisation, l’organisation des transports en commun énumère Arielle Piazza avant de conclure : on se sent bien plus forts pour organiser ce type d’évènements ». Sitôt l’annonce faite, plusieurs questions se posent déjà, plusieurs questions se posent autour de l’organisation explique Arielle Piazza :

Écouter le podcast

Hier Alain Juppé a salué la nouvelle sur Twitter.