Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

La Dordogne souhaite aussi s’engager dans la lutte contre les violences conjugales

03 septembre 2019 à 11h56 Par Diane Charbonnel
Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Alors que gouvernement lance ce mardi le grenelle des violences conjugales à Matignon, la préfecture de la Dordogne a décidé, elle aussi, de s’engager dans la lutte contre ces violences.

Au moins 101 femmes auraient été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l’année en France. C’est pour tenter de mettre fin aux féminicides que le gouvernement lance ce mardi un grenelle des violences conjugales. 80 personnes sont invitées à Matignon, des représentants d’associations, des gendarmes, des policiers, ou encore des avocats, pour discuter des mesures à mettre en place pour lutter contre ces violences.

Le 3 septembre en écho au 39 19

Ce n’est pas un hasard si la date du 3 septembre 2019 a été choisie pour lancer le grenelle qui se déroulera sur près de trois mois. Les conclusions de la concertation seront annoncées le 25 novembre prochain, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Le 3 septembre, fait lui, référence au 3919, ce numéro d’appel anonyme et gratuit destiné aux femmes victimes de violences et que peuvent aussi contacter les témoins. L’objectif est de faire connaître ce numéro.

La Dordogne souhaite s’engager sur son territoire

La préfecture de la Dordogne organise, également ce mardi, une rencontre à laquelle sont invités des acteurs locaux. Professionnels de santé, syndicats de taxis ou encore partenaires de l’économie sociale et solidaire sont réunis pour tenter de mettre en place des mesures « plus efficaces et au plus près du terrain », explique la préfecture. Des comités de pilotage de lutte contre les violences seront également organisés en octobre prochain dans le département. Toutes les propositions seront recensées  par la Déléguée Départementale aux Droits des Femmes et à l’Égalité de la Dordogne. Elles serviront à alimenter une réflexion nationale.

Durant le premier semestre 2019, la gendarmerie a constaté, en Dordogne, 301 faits de violences intra-familiales qui ont concerné 237 femmes.  La police a constaté 69 faits de violences qui ont impliqué 63 femmes.