Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

La journée de grève interprofessionnelle mobilise en Nouvelle-Aquitaine

19 mars 2019 à 15h33 Par Florence Jaillet
Crédit photo : WitFM

5 000 personnes ont défilé à la mi-journée dans les rues de Bordeaux, 900 à Périgueux, pour dénoncer la politique "antisociale" du gouvernement. La mobilisation se poursuit cet après-midi à Bergerac.

Etudiants, retraités, salariés du privé, fonctionnaires, se sont élancés depuis la place de la République à Bordeaux en fin de matinée. Il s’agit de demander une revalorisation du pouvoir d’achat, notamment, une hausse du SMIC à 1 800 euros, la revalorisation du point d’indice pour les fonctionnaires, la réindexation des salaires, des pensions et des retraites sur le coût de la vie.

Les enseignants sont particulièrement mobilisés contre le projet de loi Blanquer notamment sur les sujets de la formation des futurs professeurs ou encore la disparition des directeurs d’écoles avec le rapprochement avec les collèges. En Gironde, entre 150 et 200 écoles sont restées fermées aujourd’hui. 22 à Bordeaux. Le fonctionnement des autres a été affecté, notamment en ce qui concerne la cantine et la garderie.

Des perturbations à noter aussi au collège Max-Linder de Saint-Loubès, où les 9 assistants d’éducation sont en grève aujourd’hui, en soutien aux enseignants du 1er degré et aussi pour des revendications propres : ils demandent la création d’un statut spécifique pour leurs professions. Rémunérés au SMIC, ils ne peuvent exercer cette activité que pendant 6 ans au maximum. Ils veulent être embauchés en CDI. Seule une centaine de collégiens s'est présentée aujourd'hui dans l'établissement qui en accueille généralement 900.