Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

La préfecture de Dordogne adopte l’éthylotest anti démarrage

06 juin 2019 à 15h00 Par Laure Deville
Crédit photo : pixabay

Cette mesure doit permettre de réduire le nombre d’accidents liés à la consommation d’alcool.

Jusqu’ici les éthylotests anti démarrage étaient en test  dans sept départements, désormais chaque préfecture peut décider ou non de l’appliquer.
Face à un nombre d’accidents en hausse ( 12 morts depuis le début de l’année 2019), la préfecture de Dordogne a décidé de tester ce protocole.

Il sera proposé aux automobilistes arrêtés pour alcoolémie délictuelle dépendant du tribunal correctionnel. Il s’agit d’une alternative à la suspension de permis. Cet  instrument mesure le taux d’alcool dans l’air expiré, il est associé au système de démarrage d’un véhicule. Cela veut dire qu’en cas de taux d’alcoolémie supérieur à la normale, le véhicule ne démarrera pas. L’installation est à la charge du conducteur, mais pourra le déduire de son amende.

Certaines personnes sont tout de même exclues de ce dispositif, c’est le cas des récidivistes, des enseignants de la conduite, des titulaires d’un permis probatoire, des auteurs d’infractions multiples ou encore des personnes refusant de se soumettre aux contrôles.