Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Le ghosting : la nouvelle façon de rompre qui fait polémique !

06 décembre 2017 à 08h15 Par Caroline Piveteau
Crédit photo : pixabay

Par SMS, par téléphone ou encore en face à face, il y a beaucoup de façon différentes de mettre fin à une relation. Mais depuis quelques temps, une nouvelle méthode a fait son apparition et elle n’est pas des plus élégantes.

Vous n’appréciez pas de vous faire larguer par SMS ? Alors, espérez ne jamais vous faire « ghoster » … En effet, le « ghosting » prend de plus en plus de place dans notre façon de rompre. « Ghoster » une personne, c’est tout simplement le faire de disparaître sans jamais donner de nouvelles,. D'ailleurs, le mot « ghost » qui signifie fantôme, donne une idée assez précise du résultat souhaité. Une manière assez brutale de couper les ponts, qui a fait son apparition avec les nouvelles technologies.

Le site Yougov et le Huffington Post ont mené une étude à ce sujet. Menée sur plus d’un millier de personnes, l’étude révèle que 11% d’entre eux se sont déjà fait ghoster par leur partenaire. Si vous pensiez que c’était une méthode 100% masculine, vous avez tort. Le magazine Elle a également réalisé une étude sur le sujet et il s’avère que 16% des hommes sondés ont déjà subi le ghosting, ainsi que 24% des femmes.

Pour quelles raisons utilise-t-on cette méthode peu glamour ? On ne va pas se mentir, c’est avant tout une question de lâcheté. Si certains ne donnent plus signe de vie et qu’ils ignorent complètement l’autre, c’est avant tout pour éviter tout conflit ou toute discussion qui pourrait dégénérer. Certains donneront l’excuse d’un manque de confiance en soi, mais c’est se cacher derrière des prétextes.

Lors d'une rupture, il est conseillé de faire preuve d’un peu plus de courage, surtout pour que les victimes ne restent pas dans l’incompréhension la plus totale et ne souffrent pas davantage. Cela entraîne souvent une grande remise en question, à se demander si on a fait quelque chose de mal. Dans tous les cas, une rupture n'est jamais facile à vivre.