Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
L'Equipe du Matin Wit FM

Les aînées ont plus de risque d’être en surpoids que leurs sœurs !

19 avril 2018 à 07h35 Par Caroline Piveteau
Crédit photo : Pixabay

L’enfant du milieu est souvent considéré comme le plus malchanceux, mais d’après une étude, les aînés ne sont pas les plus gâtés !

Les jeunes parents pensent souvent au fameux " choix du roi ", qui est d’avoir une petite fille, puis un petit garçon. Ce qu’ils ignorent, c’est que l’ordre de naissance joue un rôle très important dans la vie des enfants et notamment sur la morphologie des femmes. En effet, une étude suédoise a révélé que l’aînée de la famille avait bien plus de risque d’être en surpoids que ses sœurs.

Publiée par le Journal of Epidemiology & Community Health, l’étude a été réalisée par des chercheurs de l’Université d’Auckland en Nouvelle Zélande et de l’Université d’Uppsala en Suède. Les chercheurs ont comparé pas moins de 13 406 paires de sœurs, d’origine suédoise. Les résultats sont étonnants : selon eux, les sœurs aînées auraient 29% de risque en plus d’être en surpoids et pire encore, 40% de risque de devenir un jour obèse. D’après eux, avec la place qu’elles occupent au sein de la famille, elles sont bien plus exposées aux maladies comme le diabète ou l’hypertension artérielle.

De plus, une étude plus ancienne, réalisée en Nouvelle Zélande, avait déjà prouvé que les aînées avaient un indice de masse corporelle bien plus élevé que les plus petites. Selon Wayne Cutfield, auteur de cette recherche, la différence serait créée au moment de la grossesse. Lors de la première grossesse, les vaisseaux sanguins qui relient la mère et son enfant sont bien plus étroits que pour les grossesses suivantes, ce qui entraîne encore plus le stockage de graisses.

Le fait de garder la ligne est donc souvent plus difficile pour les aînées, même si cette étude ne s’applique bien évidemment pas à toutes les sœurs.