Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Les coursiers en colère à Bordeaux

31 juillet 2017 à 15h42 Par Laure Deville

Le bras de fer a débuté la semaine dernière entre la direction de Deliveroo et les coursiers...

Jeudi dernier, les coursiers de Deliveroo ont appris que de nouvelles dispositions ont été prises par leur direction concernant leur contrat. Alors qu'ils avaient une rémunération horaire de 7,50 euros avec une prime à la course variant de 2 à 4 euros et bien, ils seront désormais payés 5 euros de la course, sans forfait horaire. Ils étaient donc une vingtaine à s'être rassemblés devant le siège de l'entreprise, cours saint louis à Bordeaux, dès le lendemain de l'annonce, le vendredi, et ils ont remis cela aujourd'hui. Le député de la France Insoumise en gironde Loïc Prud'homme devait se rendre sur place ce matin pour les soutenir. Les représentants des coursiers CGT devaient aussi rencontrer un dirigeant de Deliveroo mais le rendez-vous a été repoussé à demain. 

Ce qu'ils dénoncent aussi, c'est la quasi obligation pour les coursiers de se mettre en statut d'auto entrepreneur, selon la CGT, il n'y a pas vraiment le choix et cela est du travail dissimulé. Ils seraient une centaine concernés à Bordeaux.