Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Leur vie tourne au cauchemar à cause de l'implant ESSURE !

29 août 2017 à 13h48 Par Klervi Le Cozic

Une quarantaine de girondines se mobilisent pour dénoncer les effets de l’implant contraceptif ESSURE.

Une quarantaine de girondines se mobilisent pour dénoncer les effets de l’implant contraceptif ESSURE.  Réunies au sein de RESIST, une association nationale, ces femmes ont choisi de témoigner pour raconter les effets indésirables provoqués par ce petit ressort en métal, proposé aux femmes qui ne voulaient pas ou plus de la pilule, et comme alternative à la ligature des trompes.

Isabelle vit dans la région. Elle a mis du temps avant de comprendre d’où venaient ses pertes de mémoires, ses douleurs articulaires, sa baisse de libido. « C’est une collègue à qui j’avais conseillé cet implant qui m’a parlé de son allergie au nickel. Elle est tombée très malade… », explique Isabelle. En discutant avec elle, j’ai compris qu’on avait des symptômes en commun, elle m’a conseillé d’aller sur le site de France Alerte, qui a précédé la création de l’association Resist. Là, Isabelle se reconnaît dans les déclarations des femmes. « J’avais du mal à y croire, mon entourage et même mon médecin traitant avaient du mal à me croire, c’est impensable qu’un dispositif médical rende malade et pourtant… »

Aujourd’hui, Isabelle s’est fait retirer son implant. C’est le cas d’Odile également. La vie de cette quadragénaire qui vit dans l’agglomération bordelaise a tourné au cauchemar à partir du moment où elle s’est fait poser l’implant… Aujourd’hui, il lui a été retiré, mais elle garde des séquelles.

Écouter le podcast

Isabelle est devenue déléguée au sein de l’association Resist qui réclame le retrait du produit en France. Pour l’heure, le marquage CE est suspendu pour trois mois. Cette méthode de contraception est donc suspendue pour cette durée dans l’UE, le temps d'examiner le rapport bénéfice-risque pour la santé. Cette suspension prend effet à compter du 3 août 2017 pour une période de 90 jours, soit jusqu'au 2 novembre 2017. L’association Résist a également d’autres revendications.

Écouter le podcast

Isabelle conseille aux femmes porteuses d’un implant Essure, de ne pas paniquer. Certaines n’ont pas de séquelles. Dans le cas contraire, rapprochez vous de votre médecin ou de votre gynéco. Vous pouvez aussi consulter les conseils et les témoignages sur le site de l’association.